Covid long : le coronavirus pourrait ne pas être à l'origine de certains symptômes

·1 min de lecture

On parle de "Covid long" lorsqu'on observe encore des symptômes du Covid-19 un mois après une infection par le coronavirus SARS-CoV-2. Selon des travaux publiés au mois de juillet 2021 dans le journal Clinical Microbiology Infection, 60 % des patients sont toujours affectés par au moins 1 symptôme 6 mois après infection et 25 % par 3 symptômes ou plus.

Ces symptômes peuvent être assez variables : fatigue, essoufflement, douleurs thoraciques, troubles digestifs, diarrhée, constipation, troubles cérébraux, sensation de "brouillard mental"…

Oui mais voilà : selon une récente étude française (coordonnée par le Pr. Cédric Lemogne du service de Psychiatrie de l’adulte de l’hôpital Hôtel-Dieu AP-HP, d’Université de Paris et de l’Inserm), la persistance de certains symptômes pourrait ne pas être forcément liée à une infection par le coronavirus SARS-CoV-2.

Les chercheurs français (qui ont publié leurs recherches dans la revue spécialisée JAMA Internal Medicine) ont travaillé à partir de données médicales concernant 27 000 volontaires. Ils ont examiné l'association de symptômes persistants avec deux facteurs : primo, la croyance d'avoir eu un épisode de Covid-19 ("j'ai attrapé le Covid-19"), deuzio, un test sanguin positif au coronavirus SARS-CoV-2 (une sérologie positive, traduisant une véritable infection passée par le virus).

"Cette étude ne suggère pas que ces symptômes n'existent pas"

Verdict ? "Les analyses ont montré une association (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Non, les courants d’air ne rendent pas malade (et on vous explique pourquoi)
DIRECT Covid-19 en France ce 17 novembre : chiffres, annonces
6 solutions auxquelles on ne pense pas, pour sombrer facilement dans le sommeil
L'apnée du sommeil, un facteur de risque de forme grave du Covid-19
Covid 19 : 9 fois plus de décès chez les non vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles