Covid : sept mois après l’infection, le virus pourrait toujours être présent dans le ventre

·1 min de lecture

Des chercheurs ont récemment constaté que si le Covid-19 est principalement connu pour attaquer les voies respiratoires, il pourrait également infecter le système intestinal et ce pendant des semaines voire des mois après avoir été éliminé des poumons.

Il ne faut pas croire que le virus du Covid-19 touche uniquement les voies respiratoires. Une récente étude a d’ailleurs prouvé le contraire et a mis en avant le lien étroit entre le virus et le tube digestif. En effet, les personnes atteintes d’une forme légère à modérée pourraient excréter de l’ARN du virus dans leurs selles jusqu’à des mois après l’infection initiale.

À lire aussi >> D’après une étude, le Covid-19 pourrait déclencher un diabète chez certaines personnes

Pour l’étude, une équipe de chercheurs a suivi plus de 110 patients lors d’un essai clinique lancé en mai en 2020 à Stanford afin de tester un éventuel traitement d’une infection légère au Covid. L’objectif des scientifiques était alors de suivre l’évolution des symptômes des participants et des prélèvements fécaux réalisés pour voir s’ils retrouvaient la présence d’ARN du virus. Résultat ? La moitié des patients, soit 49 %, excrétaient de l’ARN viral dès la première semaine contre 13 % quatre mois plus tard, après avoir éliminé les virus de leurs voies respiratoires. Enfin, on compte 4% le nombre de patients dans ce cas de figure sept mois après avoir contracté l’infection. Le virus était donc toujours présent.

Une réponse au Covid-long ?

Le tube digestif aurait donc un rôle important dans les symptômes prolongés du Covid-19 puisque 20 % des patients affirment avoir des symptômes digestifs comme une diarrhée chronique ou encore...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles