Covidliste, Vite ma dose... La ruée vers les outils numériques pour se faire vacciner

Maïlis Rey-Bethbeder
·1 min de lecture

Covidliste et Vite ma dose ont été mis à disposition des Français par des développeurs soucieux d’améliorer la stratégie vaccinale mise en place par le gouvernement. Lancés simultanément il y a moins d’une semaine, non officiels, ces services remportent déjà un franc succès.   

Il y avait déjà Covidtracker, qui permettait de suivre l’évolution de la pandémie sur le territoire. Développé par l’expert en collecte et analyse de données Guillaume Rozier, l’outil, fiable et pratique, est devenu une source quasiment incontournable. Selon « Le Monde », même Emmanuel Macron le consulte régulièrement. Mais la plateforme qui fait largement parler d’elle ces derniers temps, le nouveau chantier de Guillaume Rozier, c’est Vite ma dose. 

Grâce à des données provenant du ministère de la Santé et des algorithmes, ce site, lancé jeudi, référence les centres de vaccination disponibles pour administrer une piqûre anti-Covid. « Vite ma dose ! Est un outil de CovidTracker permettant de détecter les rendez-vous disponibles dans votre département afin de vous faire vacciner (sous réserve d'éligibilité) » peut-on lire en page d’accueil. En renseignant son département, l’internaute est directement redirigé vers les différentes plateformes de prises de rendez-vous en ligne (Doctolib, Maiia, Keldoc et Ordolic), qui affichent les créneaux de vaccination disponibles. Guillaume Rozier affirmait ainsi sur BFM TV : « on scanne plus de 3 000 centres de vaccination et sur ces 3 000 centres de vaccination on en a entre 200 et 300 qui ont au moins un rendez-vous disponible ». 

Lire aussi >> Qui sont les antivax ? 

Un succès déjà au rendez-vous 

« Vite Ma Dose ! n'est pas un outil officiel, n'est pas exhaustif et ne remplace pas une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi