Crèche People & Baby : une maman raconte le calvaire de son fils

Le 22 juin dernier, on apprenait la mort par empoisonnement d'une fillette de 11 mois, dans une crèche privée de Lyon, appartenant au réseau People & Baby. Si les enquêteurs ont d'abord cru à un accident, les soupçons se sont rapidement portées sur l'employée de crèche, elle-même, qui aurait aspergé, puis fait ingérer, à l'enfant un produit ménager, type Destop. Passée la stupéfaction face à ce terrible drame, les langues ont commencé à se délier. Plusieurs parents, mais également des employé.e.s de ces crèches, ont évoqué la multiplication de problèmes plus ou moins graves ces derniers mois, en parallèle de la dégradation des conditions de travail.

Des conditions de travail dégradées

Leurs témoignages font état de crèches en sous-effectifs, qui soumettent leurs salariés à une cadence infernale. Peu à peu, les employés qualifiés se mettent en arrêt maladie, en burn-out... et sont remplacés par des intérimaires, des employés inexpérimentés et sous-payés. Cette situation a pu conduire à des comportements déviants, des maltraitances, voire des drames, comme cela s'est produit à Lyon.

Un enfant traumatisé

Une maman, originaire des Yvelines et dont le fils de 2 ans était, jusqu'à il y a peu, accueilli lui aussi dans une crèche du réseau People & Baby, témoigne auprès de France Info : « Ça faisait plus d'une semaine qu'il arrivait devant la crèche qu'il hurlait, qu'il ne voulait...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles