Création du Pakistan: Muhammad Ali Jinnah, le joueur d’échecs

Le Pakistan célèbre cette année le soixante-quinzième anniversaire de sa création, l’aboutissement de la partition douloureuse et chaotique de l’Empire des Indes en deux nations distinctes, une Inde à majorité hindoue et un Pakistan musulman. Imaginé par des intellectuels, l’idée d’un État pour les musulmans du sous-continent prit corps sous l’impulsion d’un leader d’exception nommé Muhammad Ali Jinnah. Retour sur son parcours.

Le 14 août 1947, la veille de l’accession à l’indépendance de l’Inde, naissait le Pakistan, issu de la partition du sous-continent indien au terme de deux siècles de colonisation britannique. La naissance du Pakistan, nom qui signifie en ourdou le « pays des purs », fut proclamée à Karachi, par le dernier vice-roi des Indes, lord Louis Mountbatten, en présence du nouveau chef d’État pakistanais Muhammad Ali Jinnah. Brillant avocat et leader de la Ligue musulmane créée en 1906, ce dernier était le véritable fondateur de ce nouvel État destiné à être la patrie des musulmans sud-asiatiques.

Converties à l’islam depuis deux générations, les Jinnah appartenaient à la communauté « khoja », connue pour leur ouverture d’esprit et disciple de l’ismaélien Aga Khan. Ils étaient proches du mouvement des réformistes musulmans qui a fleuri dans le Nord de l’Inde, dans la deuxième partie du XIXe siècle, et qui voyaient dans l’éducation à l’occidentale le salut des musulmans confrontés à la montée inéluctable des élites hindoues.

______________________________


Lire la suite sur RFI