Créatrices d’entreprises : cinq conseils pour se lancer

·2 min de lecture

Savoir bien s’entourer, maintenir son cap, défendre sa vision et, surtout, « de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » ! Les trois entrepreneures Fatou Ndiaye, co-fondatrice de la start-up the Great Village et de la plateforme The Wonders,  Alexandra Rychner et Wye Morter, à l’origine de la marque de lingerie Rejeanne, donnent leurs meilleurs conseils de réussite. La parole à ces femmes pleines de peps.

  • Muscler son audace 

 C’est une rengaine pour Fatou Ndiaye. Cette jeune femme était salariée d’un grand cabinet de conseil en Australie quand elle a décidé de tout quitter. « Je voulais prendre mon risque pour construire un monde meilleur. » C’est comme cela que naît en 2018 The Great Village, un incubateur coopératif qui vise à créer un écosystème d’entrepreneurs engagés. « Ce qui m’a paru capital, c’est l’audace, explique la jeune femme. Pour cela, il est impératif de s’entourer de personnes qui vous boostent : pas forcément vos parents ou amis qui projettent sur vous leurs propres peurs. » Autre conseil pour renforcer la confiance en soi : se tranquilliser, notamment du point de vue financier : « j’ai économisé pendant deux ans avant de me lancer. Au début, je ne savais pas réellement dans quel but, même si je sentais, au fond de moi, que j’avais envie de faire autre chose. Quand j’ai voulu concrétiser mon désir entrepreneurial, j’ai pu partir. "

  • « Savoir célébrer chaque victoire »

Ancienne avocate, Alexandra Rychner s’est lancée en 2018 dans l’aventure entrepreneuriale avec sa consœur d’alors et amie d’enfance, Wye Morter. Les deux trentenaires imaginent Réjeanne, une gamme de lingerie absorbante, protectrice et esthétique. Plus de vingt prototypes seront nécessaires pour arriver au résultat voulu. « On a mis plus d’une année à développer le concept, on a cherché des ateliers pendant...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles