Crédibles, les vikings d'Assassin's Creed Valhalla ? On a discuté avec un historien d'Ubisoft

·1 min de lecture

En treize ans et douze jeux, Assassin's Creed s'est imposée comme une des licences vidéoludiques les plus populaires au monde. Un succès dû en grande partie à sa marque de fabrique : la reconstitution soignée, pour chaque épisode, d'une époque différente de l'histoire. Que ce soit grâce aux monuments, comme les pyramides de Gizeh dans Origins, à l'atmosphère, comme la Révolution française dans Unity, ou encore aux personnages, comme Socrate et Léonidas croisés dans Odyssey, chaque opus offre une plongée immersive dans le passé. À l'occasion de la sortie d'Assassin's Creed Valhalla, Europe 1 a interrogé Thierry Noël, historien chez Ubisoft, pour décortiquer le travail réalisé cette fois sur l'ère des vikings.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Échanges continus avec les développeurs

Chez Ubisoft, l'histoire est prise très au sérieux. Thierry Noël fait partie de "l'unité de recherche", un groupe de spécialistes (historiens, géographes...) intégré au studio et chargé de mener des recherches pour les jeux. "Dans le cas d'Assassin's Creed, il s'agit essentiellement de recherche historique dans le but de fournir aux développeurs un maximum d'éléments pour nourrir le monde. On échange en permanence avec eux, on répond à leurs questions, on puise dans nos bases de données", explique ce docteur en histoire. Un ping-pong qui peut durer longtemps : Assassin's Creed Valhalla a nécessité trois ans de travail.

TEST >>Assassin's Creed Valhalla, une épopée viki...


Lire la suite sur Europe1