Publicité

Crédit immobilier : pourquoi vous devez vous dépêcher de valider le taux que la banque propose

taux crédit dossier - © Kiattisak - stock.adobe.com
taux crédit dossier - © Kiattisak - stock.adobe.com

Si vous avez récemment rencontré votre conseiller bancaire ou un courtier pour monter un dossier afin d'obtenir un crédit immobilier, vous le savez : cela peut prendre du temps. Or, les taux de crédit grimpent inexorablement, mois après mois, voire tous les 15 jours en fonction des établissements bancaires.

Face à un coût de la ressource en augmentation, les banques se montrent de plus en plus frileuses pour octroyer un crédit. Votre dossier va être minutieusement examiné. Le problème, c'est que les taux continuent à grimper pendant l'instruction de votre dossier. Il n'est pas rare alors de se voir proposer 3,30% sur 20 ans lors du premier rendez-vous avec le conseiller bancaire, mais de découvrir un taux de 3,40% sur l'offre éditée.

Cette méthode est-elle légale ? S'interrogeant sur les pratiques de certains établissements bancaires qui augmentent le taux d'intérêt d'un prêt durant l'instruction d'un dossier, le député Renaissance Lionel Causse a donc posé la question en janvier dernier au ministre de l'Économie.

Dans une réponse publiée le 16 mai au Journal officiel, Bruno Le Maire explique que « l'envoi de l'offre au futur emprunteur oblige le prêteur à maintenir les conditions que cette offre indique, notamment le taux annuel effectif global qui correspond au taux d'intérêt fixé par la banque ou l'établissement de crédit ». En clair, une fois l'offre émise par la banque et reçue par le futur emprunteur, le taux est bloqué pendant 30 jours, en vertu de l'article L. 313-34 du Code de la consommation. Pour rappel, l'emprunteur doit de son côté observer une période de 10 jours avant de pouvoir accepter l'offre.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Prix du gaz, chasse aux arnaques, résiliation facile, impôts, immobilier... Tout ce qui change en juin pour votre budget
- Bourse étudiant : faites votre demande au Crous avant le 31 mai pour la rentrée de septembre
- Impôts 2023 : dernier jour pour la déclaration en ligne dans 19 départements, êtes-vous concerné ?