Le criquet migrateur autorisé sur le marché de l'alimentation en Europe

·1 min de lecture

Des criquets migrateurs dans nos assiettes. La Commission européenne a autorisé le vendredi 12 novembre la mise sur le marché de cette espèce en tant qu’aliment comestible rapporte le média La France Agricole. C’est le deuxième insecte reconnu par l’UE après le vers de farine.

Sous forme séchée, surgelée ou sous forme de poudre… Voilà comment nous allons pouvoir consommer le criquet migrateur. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et un vote positif des États membres autorise la mise en vente du criquet migrateur sur le marché de l’alimentation. C’est la seconde fois que l’Union européenne accepte un insecte comme aliment. La première fois, c'était en juin dernier pour les larves de farine.

Les insectes sont très riches en acides gras, en protéines, en vitamines en fibres et minéraux. Si vous ne le saviez pas, nous avalons des insectes tous les jours sans même nous en rendre compte (500 g par an en moyenne). Ils sont sains et très nutritifs pour la santé humaine. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) le confirme. La consommation de criquets migrateurs permettrait un système alimentaire plus durable pour l’Union européenne. Une alternative protéinée qui fonctionne très bien. Des espèces similaires au criquet migrateur avaient déjà été commercialisées dans l’UE. Toutefois, ils n’étaient pas couverts par la précédente réglementation européenne sur les “nouveaux aliments” qui nécessite une autorisation pour être mis sur le marché de l’alimentation. Depuis janvier 2018, la réglementation considère les insectes comme des aliments comestibles. Il faut donc une autorisation pour la mise en vente sur le...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles