Crise énergétique : ce qu’une pièce non chauffée fait à notre corps

Crise énergétique et guerre en Ukraine obligent, l’hiver s’annonce difficile pour de nombreuses personnes en France comme chez nos voisins européens, et notamment chez les Britanniques.

Pour évaluer les effets d’un manque de chauffage sur l’organisme, des chercheurs de l’université de Galles du Sud ont invité James Gallagher, journaliste à la BBC, à vivre une expérience scientifique (Source 1).

Le journaliste a ainsi été invité à rester environ 30 minutes dans une salle hermétique dont la température diminue progressivement, passant de 21 à 10°C.

“Dix degrés, c'est la température moyenne à laquelle les gens vivront s'ils n'ont pas les moyens de chauffer leur maison”, a déclaré le professeur Bailey, qui a dirigé l’expérience.

Plusieurs variables biologiques ont été mesurées tout au long de l’expérience : le flux sanguin dans le cerveau à l’aide d’un casque, un échographe inspecte les artères carotides du cou, un appareil mesure l’air inspiré et expiré par le journaliste, qui est couvert de divers capteurs…

La science nous dit que 18 degrés est le point de basculement… le corps travaille maintenant pour [conserver sa] température centrale" (à 37°C, ndlr)”, crie le professeur Bailey à James Gallagher alors que la température de la...

Lire la suite