Crise au palais : le prince Charles convoque la famille royale

Elodie Petit

C’est un conte de fées qui vire au cauchemar. Depuis quelques mois, rien ne va plus au sein de la famille royale d’Angleterre. D’abord, le prince Harry et son épouse, Meghan Markle, sont sans cesse victimes de la presse à scandale qui leur trouve tous les maux. Puis, une journaliste britannique accusait le prince William de tromperie, affirmant que tout l’establishment était au courant qu’il entretenait une relation extraconjugale avec une comtesse. Ensuite, le prince Harry a créé un scandale en enfreignant le protocole royal, en portant plainte contre la presse, causant une scission entre lui, son père et William.

C’est dans ce contexte particulièrement tendu que le prince Andrew, le troisième enfant de la reine d’Angleterre, petit frère du prince Charles, fait à son tour polémique, à cause de son amitié avec Jeffrey Epstein, l’homme d’affaires américain qui s’est donné la mort en prison cet été, accusé de pédophilie. Le prince Andrew a lui aussi été accusé par plusieurs femmes, alors mineures. Il y a deux semaines, l’oncle de William et Harry décide de prendre la parole dans une grande interview télévisée, mais ne convainc pas. Il annonce, quelques jours après ce fiasco, qu’il se retire de la vie publique, afin de ne pas nuire à la monarchie, mais aussi pour ne pas porter atteinte aux causes qu’il défend. Ce week-end, le «  Mail on Sunday » a révélé les liens entre le prince Andrew et une banque au Luxembourg,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi