Crise cardiaque : ces deux médicaments pourraient augmenter les risques pendant la canicule

La canicule frappe la France pour la troisième fois cet été et le thermomètre devrait à nouveau frôler les 40 °C dans le sud de la France. On le sait, de telles températures ne sont pas sans risque pour la santé. Et la prise de certains médicaments pourrait aggraver la situation. C’est l’alerte que lancent des chercheurs américains et allemands dans une étude publiée le 1er août 2022 dans la revue Nature cardiovascular research.

Selon eux, les bêtabloquants et les antiagrégants plaquettaires comme l’aspirine, utilisés par les personnes qui souffrent d’une maladie du cœur, pourraient augmenter le risque de crise cardiaque en période de fortes chaleurs.

Les scientifiques savaient déjà que les canicules, de la même manière que les périodes de grand froid ou de pic de pollution atmosphérique, semblent augmenter le risque de crise cardiaque. Ils ont alors voulu identifier les personnes les plus à risque.

Pour cette étude, les chercheurs ont donc épluché un registre de santé allemand en se focalisant sur les mois de fortes chaleurs, soit les mois de mai à septembre entre 2001 et 2014. Pour 2 494 personnes, ils ont noté les jours d’exposition à la chaleur, le jour de la crise cardiaque, et les traitements suivis.

Résultat : selon ces données, les personnes qui utilisent des bêtabloquants ou des antiagrégants plaquettaires, même si elles sont jeunes, sont plus à risque de déclarer une crise cardiaque pendant les jours les plus chauds. Pourquoi ? Parce que ces médicaments peuvent compliquer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles