Crise cardiaque : ce réflexe essentiel qui peut vous faire gagner un temps précieux

Chaque année en France, 80 000 personnes sont touchées par un infarctus et environ 10 % des victimes décèdent dans l’heure, selon l'Inserm. Des chiffres qui soulignent la nécessité de réagir rapidement en cas de crise cardiaque. Une prise en charge dans les deux heures qui suivent l’apparition des premiers symptômes diminue effectivement le risque de séquelles.

Problème : le délai moyen entre l'apparition des premiers signes et l’arrivée à l’hôpital est de quatre heures, selon une étude américaine publiée dans l’European Journal of Cardiology Nursing.

Infarctus : appeler le 15, un réflexe essentiel

En cause ? L’apparition progressive des symptômes, qui laisse croire à certains patients qu’ils peuvent prendre leur temps. L’étude montre ainsi que 52 % des 474 patients suivis avaient choisi de se rendre à l’hôpital par leurs propres moyens. Une initiative qui peut rallonger le temps d’attente aux urgences.

Or, en France, les recommandations officielles comme celles de la Haute Autorité de Santé (HAS) soulignent la nécessité d’appeler le 15. Et pour cause : le Samu est chargé de traiter les urgences vitales telles que l’infarctus, et permet une prise en charge plus rapide à l’hôpital, sans transiter par les urgences.

"Il ne faut pas aller aux urgences dans le cas d’une suspicion d’AVC ou d’infarctus, mais impérativement appeler le Samu, sur le 15", confirme le Dr Lionel Nace, chef des urgences de l’hôpital central et du CHU de Nancy dans une interview accordée à l’Est Républicain.

Crise cardiaque : les symptômes qui doivent alerter

Pour réagir au plus vite et appeler les Samu dans les plus brefs délais, il est essentiel de connaître les symptômes de l’infarctus :

une douleur aiguë et persistante dans la poitrine, qui irradie le bras gauche, le dos et la mâchoire ;une sensation de malaise ;des nausées ;des vertiges.

Les symptômes de l’infarctus sont parfois atypiques, notamment chez la femme, et peuvent se manifester sous la forme de troubles digestifs, d’un essoufflement, ou encore

(...) Cliquez ici pour voir la suite