Crise d'asthme : comment la reconnaître, que faire, quand s'inquiéter ?

Comment réagir en cas de crise d’asthme, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte ? Réponses.

L’asthme est une inflammation chronique des bronches, qui se manifeste par des crises. Cette maladie touche plus de 4 millions de Français. Chaque année, en France, 60 000 personnes sont hospitalisées à cause de crises d’asthme, et 1 000 personnes en décèdent. Dans le monde, ce sont 262 millions de personnes qui souffrent d’asthme, et 461 000 décès liés à cette maladie, selon l’OMS en 2019.

En dehors des crises, cette maladie est plutôt silencieuse et peu symptomatique, les patients respirent normalement. Mais il existe plusieurs types d’asthme, certains patients vont être régulièrement gênés (asthme persistant), d’autres seulement à certaines périodes de l’année (asthme intermittent), ou bien encore uniquement en présence de facteurs déclenchants.

L’asthme est généralement une maladie à vie, mais il peut y avoir des périodes plus calmes, notamment à la puberté.

Une crise d’asthme est un épisode de gêne respiratoire sifflante, que l’on appelle aussi dyspnée. Dans ces moments, il y a une inflammation des bronches, mais également une contraction des muscles qui entourent les bronches, et une sécrétion de mucus par les muqueuses.

Il devient alors plus difficile de respirer (tout particulièrement d’expirer), et le flux d’air a plus de mal à passer. Ces crises sont plus fréquentes pendant la nuit ou au petit matin.

Lorsqu’une crise se répète on parle d’exacerbation de l’asthme. Cela peut déboucher (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles