Publicité

Crise de l'eau à Mayotte: de nouvelles mesures d'urgence pour aider les plus fragiles

Le ministre chargé des Outre-mer Philippe Vigier a annoncé ce samedi, lors d'une visite à Mayotte, le plan d'attaque du gouvernement pour éviter une crise sanitaire dans l'archipel où l'eau est sévèrement rationnée, annonçant des distributions de bouteilles d'eau et des aides aux entreprises.

Le nouveau ministre a assuré qu'il y avait eu "des décisions importantes prises hier (vendredi) à Paris, au plus haut niveau, par le président de la République, la Première ministre, en liaison avec Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et également des Outre-mer, de façon à ce qu'on puisse avoir un véritable plan Marshall pour Mayotte".

Le ministre a fait l'aller-retour dans la journée dans l'archipel de l'océan Indien depuis la Réunion où il venait de passer trois jours, pour montrer que le gouvernement a pris la mesure que "la situation que vivent les Mahoraises et les Mahoraises en matière d'eau était inacceptable".

De l'eau potable seulement un jour sur trois

Mayotte est soumise à sa plus importante sécheresse depuis 1997, alors que son approvisionnement dépend essentiellement des eaux pluviales. Depuis plusieurs mois, l'eau est distribuée au compte-goutte aux habitants, soit 300.000 personnes selon l'Insee, sans compter les sans-papiers.

Et pour ménager les ressources restantes avant la prochaine saison des pluies qui n'arrivera pas avant novembre, les autorités ont encore resserré la vis depuis lundi en ne donnant plus accès à l'eau potable qu'un jour sur trois. "Toutes les personnes qui sont vulnérables, notamment les femmes enceintes, les enfants, bénéficieront chaque jour d'une distribution d'eau, de deux litres par personne. Il y a déjà 30.000 personnes qui ont été identifiées", a déclaré Philippe Vigier, ajoutant par la suite que les personnes handicapées et en longue maladie bénéficieraient également de la distribution gratuite.

Quinze citernes déployées en "urgence"

Quinze citernes seront dans les jours qui viennent réparties sur le territoire et remplies grâce à une "station de traitement de l'eau" pour qu'il y ait "zéro risque sanitaire", pour un budget de 2,5 millions d'euros, a indiqué le ministre. "De plus, 200 rampes d'eau vont être déployés sur le territoire", a ajouté Philippe Vigier.

Quant aux entreprises, elles vont bénéficier d'une aide afin de compenser leurs coûts fixes, mise en oeuvre par la direction des finances publiques de Mayotte, a précisé son cabinet.

"Ça, c'est l'urgence", a expliqué le ministre, avant de rappeler les travaux en cours, "un travail considérable à faire sur les fuites, sur l'interconnexion" entre le nord et le sud de Mayotte moins riche en eau, d'ici la fin octobre pour augmenter la ressource à moyen terme.

La distribution de bouteilles d'eau est une "bonne chose" a assuré le député (LR) Mansour Kamardine, demandant néanmoins que "tous ceux qui sont au RSA (revenu de solidarité active) puissent avoir accès à cette distribution". Le député regrette cependant qu'il ait "fallu la crise pour qu'on ait des investissements" sur les infrastructures d'eau mahoraises.

Article original publié sur BFMTV.com