EN IMAGES - Cristiano Ronaldo fête ses 36 ans : 15 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le footballeur

·12 min de lecture
(Getty Images)
(Getty Images)

Le quintuple Ballon d’or célèbre, ce 5 février 2021, son 36e printemps. Si l’armoire à trophées de la star portugaise est déjà pleine à craquer, sa vie personnelle recèle elle aussi quelques pépites. La preuve en images.

Un enfant non désiré

Dans son autobiographie, Maria Dolores évoque l’époque où elle était enceinte de Cristiano Ronaldo. Et à l’en croire, ce dernier est un survivant. Déjà mère de trois enfants, elle voulait en effet avorter, en raison des difficultés financières qu’affrontaient alors sa famille.

(Denis Doyle/Getty Images)
(Denis Doyle/Getty Images)

Face au refus des médecins, elle a même essayé une méthode singulière pour parvenir à ses fins : “Boire de la bière bouillante et courir jusqu'à ce que mon corps n'en puisse plus”, dévoile-t-elle dans Mère Courage. Un échec qui a changé sa vie. “C’était le destin”, analyse-t-elle désormais. De son côté, son fils lui aurait un jour lancé : “Tu voulais avorter et aujourd'hui, je suis celui qui fait vivre cette maison.” L’ironie du sort (et de la poule aux œufs d’or).

VIDÉO - 2021 est déjà une très grande année pour Cristiano Ronaldo :

Nommé en hommage à Ronald Reagan

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, “Ronaldo” n’est pas le nom de famille du capitaine de la Seleçao – dont le nom complet est, au passage, Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro. Il s’agit en fait de son deuxième prénom. Un prénom qui n’a pas été choisi au hasard : manifestement portés sur les films de série B, les parents du prodige le lui ont donné en hommage à Ronald Reagan, dont ils adoraient les films. Mieux vaut cela que son bilan politique cela dit…

(Wally McNamee/CORBIS/Corbis via Getty Images)
(Wally McNamee/CORBIS/Corbis via Getty Images)

Miroir mon beau miroir

Ce n’est un secret pour personne, CR7 a une haute opinion de lui-même, qu’il s’agisse de son talent ou de sa plastique (certes irréprochable). Un narcissisme dont l’ancien capitaine de Manchester United, Rio Ferdinand, a pu saisir la dimension dans les vestiaires des Red Devils. Une anecdote en particulier est restée gravée dans sa mémoire, laquelle a été révélée par son ex-coéquipier Peter Crouch, dans son autobiographie Comment devenir footballeur : “Rio nous racontait que Ronaldo se tenait debout devant le miroir, nu, et passait sa main dans ses cheveux en disant : ‘Wow, je suis tellement beau’. Ses coéquipiers le taquinaient en lui rappelant que Leo Messi était un meilleur joueur que lui. Il haussait les épaules en souriant et répondait : ‘Oui. Mais Messi ne ressemble pas à ça’.” Le melon de Madère, dans toute sa splendeur.

(Europa Press/Europa Press via Getty Images)
(Europa Press/Europa Press via Getty Images)

“Il était agressif au lit”

Le nom d’Andressa Urach ne vous dit probablement rien. Cette Brésilienne a pourtant fait parler d’elle il y a quelques années. Élue Miss “BumBum” (comprendre, le plus beau fessier), la jeune femme a assuré avoir eu une relation sexuelle avec Cristiano Ronaldo alors qu'il était en couple avec Irina Shayk. Outre des captures d'écran de leurs conversations censées accréditer ses dires, elle a livré quelques détails épicés à la presse britannique : “Nous avons eu une relation sexuelle intense. À l'inverse de ce que j'imaginais, il était assez agressif au lit.” Des indiscrétions qui n'auraient pas plu au joueur, si l’on se fie au livre publié depuis par la starlette de télé-réalité : “Je jure devant Dieu. Justice sera faite. J'enverrai des gens te chercher. Tu ne me connais pas. Tu vas voir ce que je vais faire.”, l’aurait-il menacé.

(AFP PHOTO/Jewel Samad)
(AFP PHOTO/Jewel Samad)

Accusé de viol

2018 aura été une année contrastée pour CR7. Vainqueur pour la troisième fois d’affilée de la Ligue des Champions, l’attaquant – alors fraîchement débarqué à la Juventus de Turin – a en effet dû faire face à une plainte pour viol déposée par l’ancien mannequin américain Kathryn Mayorga. Les faits présumés se seraient déroulés dans un hôtel de Las Vegas, le 13 juin 2009. De nombreux rebondissements – dont un accord financier de 340 000 euros passé en 2010 – plus tard, le footballeur ne sera finalement pas poursuivi, le procureur chargé de l’affaire ayant estimé en juillet 2019 que “sur la base des informations disponibles, ces accusations ne peuvent pas être prouvées au-delà d'un doute raisonnable.” Une décision qui n’a pourtant pas mis un terme à l’affaire, Kathryn Mayorga et ses avocats considérant que le Portugais a violé l’accord de confidentialité signé en 2010. Résultat : la jeune femme demande son annulation et un dédommagement de 200 000 dollars à la vedette de la Juve. (Interminable) affaire à suivre.

Son fils, sa bataille

En juin 2010, Cristiano Ronaldo est devenu le père d'un petit Cristiano Junior. Mais le mystère autour de l'identité de la mère de l’enfant reste entier. Pour les uns, il s'agirait d'une serveuse américaine. Pour d'autres, le footballeur aurait fait appel à une mère porteuse. Le tabloïd britannique The Sun a même affirmé qu’il aurait payé à la mère anonyme la bagatelle de 12 millions d'euros pour qu'elle garde le silence, et renonce à la garde de l’enfant. En 2015, CR7 s'est confié – fait rarissime – à la BBC à ce sujet : “Il y a beaucoup d’enfants sans mère ou sans père dans le monde. Cristiano Junior a un père, un super père, une grand-mère et le soutien de ma famille. Certains aspects de la vie sont privés et cela doit être respecté. Quand il grandira, je lui raconterai la vérité parce qu’il le mérite. Il comprendra son père, j’en suis sûr à 100%.”

(Denis Doyle - UEFA/UEFA via Getty Images)
(Denis Doyle - UEFA/UEFA via Getty Images)

Il a joué le jour de la mort de son père

En septembre 2005 mourrait le père de la star, José Dinis Aveiro, victime d'une tumeur au foie provoquée par son alcoolisme. Cristiano Ronaldo a appris son décès quelques heures seulement avant un match décisif pour les qualifications à la Coupe du Monde 2006. Malgré cela, le jeune prodige – alors âgé de 20 ans – a tout de même décidé de disputer la rencontre en hommage à son paternel. S’il n’a obtenu qu’un match nul en Russie (0-0), il a été élu homme du match. Lors d’une interview accordée en septembre 2019 au journaliste Piers Morgan, le capitaine de la Seleçao a fait part de ses regrets : “Être le numéro un et qu’il ne le voit pas. Il ne me voit pas recevoir les prix. Ma famille le voit, ma mère, mes frères, même mon fils aîné. Mais mon père ne voit rien.” Un seul être vous manque…

Entre Dolores et Irina, il n’y a pas de match

Ensemble de 2010 à 2015, Cristiano Ronaldo et Irina Shayk ont formé l'un des couples les plus glamour de la planète people. Sans surprise, la presse à sensation s’est ruée sur leur rupture, émettant toutes les hypothèses possibles et imaginables pour l’expliquer. Si les infidélités présumées (et répétées) du footballeur auraient fini, selon certains, par briser leur relation, une autre explication a toutefois été avancée par le Correio da Manhã.

(Bongarts/Getty Images)
(Bongarts/Getty Images)

Selon le quotidien portugais, le mannequin russe aurait commis l’irréparable en… Refusant de se rendre au 60e anniversaire de la mère de son compagnon. “Irina a attaqué Dolores, et Cristiano a choisi sa mère. Dolores pensait de toute façon qu’elle n’était pas la femme idéale pour son fils. Elle veut quelqu’un qui assume de devenir la mère de Cristiano Jr., ce qui n’était pas une priorité pour Irina”, avait alors révélé un proche du joueur au journal. On ne touche pas à la mère du Christ(iano).

VIDÉO - Découvrez le portrait d’Irina Shayk en une minute :

Quand Rihanna laisse entendre que CR7 est gay

La photo ci-dessous, prise lors d'un concert de Rihanna à Lisbonne, a été la source de nombreuses rumeurs au sujet d’une supposée liaison entre les deux célébrités. En 2013, la chanteuse a toutefois pris tout le monde à contre-pied, aussi sûrement que le jeune homme le faisait avec les défenseurs adverses à sa grande époque. Interrogée par le magazine Vanitatis, elle a en effet déclaré : “Cristiano Ronaldo je l’aime bien. J’ai beaucoup d’amis homosexuels et je soutiens la diversité homosexuelle”. Une déclaration en forme de contrefeu – la popstar aurait lancé cette rumeur pour éteindre celle suggérant qu’elle était en couple avec le sportif –, qui n’a fait qu'attiser les doutes sur la sexualité de ce dernier.

Instagram @cristiano
Instagram @cristiano

“L’amour au premier regard”

Ce n’est un secret pour personne, Cristiano Ronaldo a (ou aurait) fréquenté quelques-unes des plus grandes célébrités de la planète, d’Irina Shayk à Kim Kardashian, en passant par Gemma Atkinson, Nereida Gallardo ou encore Imogen Thomas. Pourtant, c’est sur une humble vendeuse de chez Gucci qu’il a jeté son dévolu. Depuis devenue la mère du quatrième enfant du footballeur (une petite Alana Martina, qui a vu le jour le 12 novembre 2017), Georgina Rodriguez avait dévoilé quelque temps auparavant des détails sur leur première rencontre.

(Andreas Rentz/MTV 2019/Getty Images for MTV)
(Andreas Rentz/MTV 2019/Getty Images for MTV)

“La première fois que j'ai rencontré Cristiano, c'était au magasin Gucci dans lequel je travaillais. Quelques jours plus tard, on s'est recroisés lors d'un événement organisé par une autre marque. C'est là qu'on a pu discuter dans un cadre plus décontracté, en dehors de mon lieu de travail... Ça a été l'amour au premier regard pour nous deux”, explique-t-elle. Un coup de foudre qui devait se concrétiser l’an passé par un somptueux mariage, malheureusement ajourné en raison des graves problèmes de santé de la mère du joueur.

VIDÉO - Georgina, la petite amie de Cristiano Ronaldo, éblouit le Festival du film de Venise :

Sa sœur est aussi une star (enfin presque)

Ronaldo est sans aucun doute l’une des personnalités les plus connues de la planète. Contrairement à sœur aînée, Liliana Katia dos Santos Aveiro. Celle-ci a pourtant tout donné pour sortir de l’ombre. À commencer par son nom de scène – Ronalda (sic) – dont on se demande bien ce qui a pu l’inspirer. Eh bien sachez que Ronalda pousse la chansonnette à ses heures perdues (elle a publié quatre albums), et a également participé à la version espagnole de Survivor et au Danse avec les stars portugais. Des challenges cathodiques qu’elle n’a toutefois pas remportés. La gagne ne coule manifestement pas dans les veines de toute la fratrie.

(LUIS GENE/AFP via Getty Images)
(LUIS GENE/AFP via Getty Images)

Cristiano Ronaldo a inspiré un film porno

Appelez cela la rançon de la gloire : une société portugaise spécialisée dans la production de films pornographiques a tourné un film subtilement intitulé Les Ronaldas, en s'inspirant de Cristiano Ronaldo. Un “hommage” pas dépourvu d’arrière-pensées : “C'est un joueur connu mondialement et cela va nous aider à vendre le film en dehors des frontières”, expliquait un responsable de la production au quotidien portugais Correio da Manhã. Sans surprise, CR7 n’a pas été crédité au générique (on vous laisse vérifier).

Une hygiène de vie ascétique

Tous les joueurs qui ont eu l’honneur de jouer avec lui le reconnaissent : l’attaquant portugais est un mutant déguisé en footballeur. D’un professionnalisme à toute épreuve – premier arrivé à l’entraînement, dernier parti –, il est en effet une machine de guerre, qui s’impose une discipline hors du commun. Si la légende de ses 2000 abdos quotidiens est un mythe, son incorruptible sobriété est en revanche bien réelle. CR7 n’a jamais bu d’alcool. À une exception près : lors de la victoire (de triste mémoire) du Portugal face à la France en finale de l'Euro 2016. “J’ai tellement pleuré que j’étais déshydraté. Après le match, j’ai bu une gorgée de champagne pendant les célébrations et je me suis immédiatement senti étourdi. Je ne bois jamais, mais c’était un événement spécial, le trophée le plus important de tous les temps”, a-t-il confessé en 2019 au média italien DAZN.

(Gualter Fatia/Getty Images)
(Gualter Fatia/Getty Images)

Premier footballeur milliardaire et… Champion de l’évasion

Habitué à croquer les records au petit-déjeuner, le sportif s’est payé le luxe de devenir l’an passé le premier footballeur milliardaire de l’histoire. Selon le magazine Forbes, il cumule désormais plus d'un milliard de dollars de gains en carrière. Rien qu’en 2019, il a engrangé la coquette somme de 93 millions d'euros, ce qui le place en 4e position du classement des 100 célébrités les plus riches du monde, juste au-dessus de son grand rival Lionel Messi. Des gains astronomiques qui n’ont pourtant pas empêché la star de pratiquer le sport favori de certaines grandes fortunes : l’évasion fiscale. En juin 2017, le parquet de Madrid a en effet accusé le quintuple Ballon d'or d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger pour éviter de payer en Espagne ses impôts sur ses droits à l'image entre 2011 et 2014. Rattrapé par la patrouille, Ronaldo a depuis dû rembourser 18,8 millions d’euros d’impôts impayés, ainsi qu’une amende d'environ 3,2 millions d’euros. Les 24 mois de prison ferme dont il a écopé ont, quant à eux, été commués en une amende de 365 000 euros – les peines allant jusqu'à deux ans n’étant généralement pas appliquées en Espagne aux personnes sans antécédents judiciaires.

Le roi d’Insta

Oubliez Ariana Grande, Dwayne "The Rock" Johnson, ou encore Lionel Messi. Dans la jungle d’Instagram, il n’y a qu’un seul roi. Et celui-ci s’appelle Cristiano. Non content d’affoler les statistiques sportives, il explose également les compteurs du réseau social. Le 4 janvier dernier, il est ainsi devenu la première personne à dépasser la barre des 250 millions de followers. Pas vraiment de quoi dégonfler son ego.

(Lorenzo Di Cola/NurPhoto)
(Lorenzo Di Cola/NurPhoto)