Cristina Cordula ultra-lookée : elle ressort un accessoire tendance des années 90

Cristina Cordula vient de rentrer en France après avoir passé son confinement (pour faire face à l'épidémie de coronavirus) au Brésil avec son fils et son mari, et elle n'a pas chômé. En effet, pendant cette période, elle était déjà très active : vidéos de danse, vidéos pour des défilés de mode improvisés, Cristina Cordula s'est aussi affichée avec une coupe de cheveux originale qu'elle portait quand elle était jeune… Elle a su divertir et conserver un lien avec sa communauté de 986.000 abonnés sur Instagram. La semaine dernière, Cristina Cordula a posté un tuto maquillage canon, en live avec son make-up artist chouchou, Tom Sapin, qui aura remporté un vif succès. Cela a encouragé la présentatrice vedette à refaire des lives après le déconfinement pour continuer de partager ses astuces beauté et son expertise. Ainsi, elle a pu organiser un rendez-vous virtuel avec ses fans et une professionnelle de la méditation.

Cristina Cordula lookée : elle ressort un accessoire que l'on pensait dépassé

Sur sa dernière publication Instagram, la pétillante Cristina Cordula pose devant un miroir avec une tenue des plus canon. Elle porte un blazer légèrement oversize à imprimé rétro et coloré, une pièce canon à absolument avoir dans son dressing ! En bas, elle a opté pour un jean court et brut, qui met en valeur ses jambes fuselées. La conseillère en image a ensuite joué la carte du sportswear avec des baskets au top, pour créer un décalage avec le côté très chic du blazer. Mais c'est son sac qui attire l'attention ! En effet, elle a misé sur un modèle très tendance dans les années 90, qui revient sur le devant de la scène : la banane. Oui, vous avez bien lu, la banane reprend du service et même l'icône de la mode Cristina Cordula l'adopte. Attention, elle n'a pas opté pour un modèle sportswear, mais pour une version élégante, qui s'attache à la taille comme une ceinture. En plus, il s'agit d'une banane vintage signée Gucci, on adore !

Nous ne sommes pas les seuls, puisque ses fans sont

(...) Cliquez ici pour voir la suite