Critiqué pendant la réforme, Matignon annonce le départ du président du Conseil d'orientation des retraites

Après neuf ans à sa tête, le président du Conseil d'orientation des retraites (Cor), Pierre-Louis Bras, va quitter ses fonctions, a appris l'AFP ce mercredi 25 octobre auprès de Matignon, qui confirmait des informations du Monde. Le Cor et son président avaient été critiqués pendant le débat sur la réforme des retraites par l'exécutif, qui les avait accusés de relativiser l'ampleur des déficits à venir. Le départ de M. Bras «n'est pas une sanction», a commenté l'entourage de la Première ministre.

Un avis que ne partagent pas plusieurs syndicats. «Le président du Cor paie ses interventions et commentaires lors de la mise en œuvre de la réforme des retraites», a affirmé à l'AFP Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO chargé de l'emploi, et membre du COR. «Pierre-Louis Bras paye son indépendance d'esprit, le gouvernement fait le vide de toutes les voix qui ne vont pas dans son sens», a réagi Denis Gravouil, membre du bureau confédéral de la CGT chargé des questions emploi, retraite et chômage, qui a qualifié le départ de Pierre-Louis Bras de «scandale démocratique du même niveau que le 49-3».

>> Notre service - Une question sur votre future retraite ? Nos experts partenaires vous répondent avec une solution personnalisée

L'Unsa a également salué le travail de Pierre-Louis Bras au Cor, estimant que celui-ci était devenu sous sa houlette «une instance incontournable qui doit perdurer».«C'est la raison pour laquelle l'Unsa restera particulièrement vigilante pour que le Cor reste un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Etat renonce à ponctionner le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco
L’Etat renonce à ponctionner le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco
Manifestation des retraités : leur pouvoir d’achat baisse-t-il vraiment ?
Manifestation des retraités : leur pouvoir d’achat baisse-t-il vraiment ?
Réforme des retraites : quand l'âge de départ va-t-il être reculé à la SNCF ?