Crumble et tarte aux pommes : nos conseils pour des desserts parfaits

Comment faire un crumble aux pommes ?

Quand on évoque un dessert aux pommes, on pense immédiatement tarte ou crumble. Ce sont probablement les deux préparations sucrées qui mettent le mieux en valeur ce fruit. Attardons-nous un peu sur le crumble. À la fois simple à préparer et goûteux à déguster, le crumble aux pommes met toute la famille d’accord ! Pour faire un bon crumble, il vous faut des pommes, bien sûr, et de la pâte. Pour ce qui est des pommes, optez plutôt pour des variétés qui tiennent bien la cuisson au four, comme la Pink Lady ou la Golden. Et, pour une version plus acidulée, la Granny Smith sera parfaite. Pour une pâte réussie, il vous suffit d’adopter la technique du tant pour tant. Autrement dit, il vous faut autant de beurre (pommade) que de sucre que de farine. Petite cerise sur le gâteau : rajoutez de la poudre d’amande !

Comment faire une tarte aux pommes ?

Pas facile de répondre à cette question, car il existe autant de recettes de tartes aux pommes que de familles ! Véritable fleuron de la gastronomie traditionnelle, la tarte aux pommes s’affiche fièrement dans la majorité des pâtisseries françaises. Il faut dire que ce gâteau classique peut se décliner de mille et une façons. D’abord, il y a la pâte qui peut être sucrée, brisée ou même feuilletée. Ensuite, il y a les pommes qui, elles, apportent une note plus ou moins acidulée au dessert en fonction, notamment, de leur variété et de la manière dont elles sont coupées. Enfin, il y a l’appareil qui vient agrémenter les fruits : compote, crème fraîche, lait + œufs…

Comment faire une pâte à crumble salée ?

Si on a plutôt l’habitude de déguster des crumbles aux pommes sucrés, la version salée mérite d’être explorée. La pomme est l’un des fruits les plus faciles à associer aux produits salés. Elle se marie harmonieusement avec de nombreuses viandes, à l’image du porc ou encore du veau, mais également avec différents fromages comme le chèvre ou le camembert. Voilà en tout cas une idée d’entrée qui risque fort

(...) Cliquez ici pour voir la suite