« CRUSH » : mais à quoi ressemble l’amour chez les jeunes sous l’ère Covid ?

© images promotionnelles

Applications de rencontre, relations à distance, peur de l’engagement… Diffusé sur C8 jeudi 30 juin, le documentaire suit la vie sentimentale de neuf jeunes pendant un an.

« On s’est rencontrés sur Tinder, on est quand même restés un an et demi ensemble », « On se connaissait déjà, on se suivait sur les réseaux sociaux », « Être en couple avec une tiktokeuse, moi j’aimerais grave ! En plus, les gens diraient “couple goal” ». À comprendre : « un couple idéal qu’on voit sur les réseaux sociaux où ils ne s’embrouillent jamais, ils sourient, ils vivent leur meilleure vie en fait ! », théorise le tiktokeur Kylian – ou @zeussurtiktok – dans le nouveau documentaire CRUSH, diffusé sur C8 jeudi 30 juin à 23 heures.

Lire aussi >> Ulysse, 24 ans, sur Tinder : « J'ai du mal à dire à une fille avec qui j’ai couché que je n’ai plus envie de la voir »

Réalisé par Pierre Chassagnieux, CRUSH suit, pendant un an, neuf jeunes entre 18 et 22 ans aux prises avec les confinements successifs et leur vie sentimentale. Des rencontres virtuelles à l’influence, de l’homosexualité à la peur de l’engagement, du revenge porn à la drague en ligne, de l’incidence du porno à la rupture, en passant par la pansexualité, ils racontent ces nouveaux codes de l’amour.

Pour ELLE, Karine Grandval, qui a coécrit le documentaire avec le journaliste Renaud Revel, revient sur la genèse du projet, l’irruption du Covid dans le tournage et les leçons à tirer de cette génération qui peut s’aimer sans même se voir, qui peut ressentir sans se toucher, se manquer sans s’être jamais rencontrée.

ELLE. D’où l’idée...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles