Crustacés et champagne, l'accord parfait

Dégustation et conseils avec le chef triplement étoilé Arnaud Lallement pour exalter les produits de la mer. Mais pas seulement !

Un verre de 10 centilitres servi à 8 °C contient plus d’un million de bulles de champagne… Au contact de l’oxygène ambiant, ces bulles libèrent les molécules aromatiques et sculptent notre perception du vin. Ainsi, le champagne paraît-il toujours plus percutant quand on le boit en plein air, l’été, au cours d’un pique-nique, ainsi que le faisait le peintre Renoir qui plongeait ses bouteilles dans la rivière, le matin, pendant qu’il peignait près du village d’Essoyes où il avait une maison…

Rare langoustine royale rôtie à l’huile d’olive ! Une splendeur avec la fulgurante nouvelle cuvée de chez Roederer…
Rare langoustine royale rôtie à l’huile d’olive ! Une splendeur avec la fulgurante nouvelle cuvée de chez Roederer…

Rare langoustine royale rôtie à l’huile d’olive ! Une splendeur avec la fulgurante nouvelle cuvée de chez Roederer… © Éric Garault

Pour Arnaud Lallement, chef trois étoiles au Michelin de L’Assiette champenoise à Reims, cela ne fait aucun doute: «Le champagne s’exprime différemment l’été. Comme il fait chaud, je conseille de le verser dans des petits verres afin de le resservir régulièrement pendant que la bouteille reste au frais. Blanc de blancs aux notes citronnées? Pinot noir au parfum de griotte? Chacun son goût! Pour ma part, c’est l’été que je trouve les accords les plus(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles