Comment cuire des pieds de porc ?

Tout savoir sur la cuisson des pieds de porc

Pour une cuisson rapide, comme pour bien des aliments, on privilégiera une cuisson des pieds de porc à la cocotte-minute. La préparation est très simple : il suffit de rincer les pieds de cochon en prenant soin de retirer les poils éventuellement restés accrochés grâce à un briquet. Attention toutefois à l’odeur... Vous pouvez alors placer les pieds de porc dans votre cocotte-minute tels quels et lancer la cuisson sous pression pour 40 à 45 minutes selon leur taille. Vous pouvez aussi ajouter un oignon et un bouquet garni afin de leur donner immédiatement du goût, selon la recette que vous prévoyez de préparer ensuite.

Les pieds de porc sont cependant cuits le plus souvent au court-bouillon, comme pour la recette des pieds de porc à la Sainte-Ménehould. On mélange vin blanc, oignons, ail et herbes aromatiques, et c’est parti pour plusieurs heures de cuisson à feu doux ! On compte généralement un pied de cochon par personne et 2 heures de cuisson au court-bouillon pour deux pieds, mais rien n’empêche de laisser mijoter durant quatre ou cinq heures à feu très doux, surtout si on cherche un effet confit sur le modèle de l’épaule d’agneau confite aux lactaires.

⋙ Viande de porc : nos conseils pour bien la cuisiner

Notre recette préférée de pieds de porc en sauce

S’il y a une façon délicieuse de préparer les pieds de porc, c’est bien avec une sauce au vin ! L’idéal est de commencer la recette la veille afin que tous les ingrédients s’imprègnent bien des saveurs des uns et des autres. La recette débute avec la cuisson des pieds de porc accompagnés de carottes, navets, céleri, oignons et aromates variés (thym, laurier, persil, muscade, clous de girofle...) durant environ deux heures au court-bouillon.

Vient ensuite le moment de préparer la sauce au vin, en mélangeant d’abord du beurre, de la farine et une partie du bouillon que vous venez de faire mijoter. Ajoutez alors deux verres de vin rouge puis placez les pieds de porc dans un plat

(...) Cliquez ici pour voir la suite