"Tous en cuisine" : Cyril Lignac déçu par son hachis parmentier de canard

Ça arrive même aux meilleurs ! Jeudi 14 mai 2020, Cyril Lignac était en direct depuis sa cuisine pour animer un nouveau rendez-vous de Tous en cuisine, comme tous les jours à 18h45. Au menu du jour ? Un hachis parmentier de canard et sa crème de parmesan. Rien que l'intitulé, on en a déjà l'eau à la bouche. Pour l'accompagner dans son défi, Cyril Lignac était accompagné par son acolyte Jérôme Anthony, qui n'hésite jamais à se moquer des erreurs de son boss. Parmi les invités on pouvait aussi retrouver la journaliste Kristina Luzi, l'humoriste Laurie Peret qui a d'ailleurs fait un vilain geste à son hôte du jour. Côté people, Estelle Denis était présente accompagnée de son fils Merlin et de son compagnon Raymond Domenech, peu habitué à cuisiner. En cinquante minutes, les apprentis cuisiniers ont suivi le rythme effréné de l'un des chefs les plus célèbres de France ! Mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu pour celui qui a récemment confié avoir une fiancée.

"Pardon, je suis perturbé"

Problème lors de la dernière étape de la recette : gratiner le plat ! Le temps imparti était peut-être un peu trop juste. L'humoriste Laurie a complètement raté cette étape. "Jérôme est-ce qu'il est prêt ton gratin ?" lance alors le chef. Heureusement pour Cyril Lignac, Jérôme Anthony et Estelle Denis y sont parvenus.... contrairement à lui. En pleine course entre la cuisine et l'animation de l'émission, Cyril Lignac part jeter un coup d'oeil à sa préparation mais là c'est la mauvaise surprise : "Regardez, c'est tout juste gratiné. Foufou, on va le remettre au four un petit peu après. Laissez le gratiner un petit peu plus, c'est les joies du direct !' L'animateur a d'ailleurs été un peu déboussolé par ce résultat qu'il n'attendait pas et c'est même trompé de recette : "Pendant que ça continue de gratiner chez nous, je voulais vous féliciter parce que c'est pas facile de faire ce gratin dauphinois.... le hachis parmentier, pardon, je suis perturbé." On n'en tiendra évidemment pas rigueur

(...) Cliquez ici pour voir la suite