“Tous en cuisine” : une séquence créé le malaise chez les internautes

Tous en cuisine, c’est devenu le rendez-vous quotidien incontournable de plus de deux millions de téléspectateurs sur M6. Depuis le 21 mars 2020, Cyril Lignac propose aux Français confinés d’apprendre à cuisiner avec ce qu’il reste dans les placards ! Accompagné de l'animateur Jérôme Anthony, de célébrités et de familles confinées, l'Aveyronnais prépare chaque soir en direct deux recettes de son invention et donne ses précieux conseils pour les reproduire chez soi. S'il n'est pas toujours évident de rester sérieux devant les facéties de Jérôme Anthony, il est parfois encore plus difficile de respecter les conditions particulières du direct. Un challenge pour Cyril Lignac qui doit divertir et transmettre son savoir en seulement 50 minutes. Un véritable défi qui met parfois le chef dans de drôles de situations. Mercredi 6 mai 2020, alors qu'il venait d'enfourner ses soufflés au chocolat dans le four, l'ancien juré de Top chef a connu un petit moment de solitude...

La surprise prévue par Cyril Lignac et Jérôme Anthony tourne court

Une fois son dessert au four, Cyril Lignac a pris des nouvelles de son acolyte Jérôme Anthony. Dans ce qui semblait être un joyeux bazar, l'animateur a tenté de reprendre le fil de l'émission et de suivre l'avancée de l'une des téléspectatrices. Cette dernière, piégée par son fils pour son anniversaire n'a pas compris ce qu'il lui arrivait. Prise par le temps, Sandra, accompagnée de sa fille, a même semblé au départ très agacée par la situation. Cyril Lignac et Jérôme Anthony ont tenté de l'interpeller mais la mauvaise connexion entre les participants a quelque peu gâché ce moment. "Elle a pas compris qu'elle était avec nous", a indiqué l'animateur de M6 pendant que le chef faisait de grands coucous... Une séquence qui a beaucoup fait rire ce dernier et probablement de nombreux téléspectateurs. "N'importe quoi cette séquence foirée il est 19h36", "Bon ben pour une fois que la surprise est réelle, elle est bien ratée", "Malaise","Faut arrêter la

(...) Cliquez ici pour voir la suite