La cuisson au gaz pourrait favoriser l’asthme : une étude sème la discorde aux États-Unis

À l’heure de la “sobriété énergétique”, voilà une étude qui pourrait fournir une raison supplémentaire de se passer du gaz pour la cuisson. Fin décembre, une étude scientifique a en effet mis en cause la cuisson au gaz comme étant en partie responsable de 12,7% des cas d’asthme chez l’enfant aux États-Unis.

Les auteurs de l’étude ont estimé que quelque 650 000 enfants américains n’auraient peut-être pas développé d’asthme si leurs maisons avaient été équipées de plaques de cuisson électriques ou à induction. Parue dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health (Source 1), l’étude a fait beaucoup de bruit outre-Atlantique, au point de remettre en question ce mode de cuisson si commun.

Richard Trumka Jr., un commissaire américain à la sécurité des produits de consommation, a déclenché de vives réactions en déclarant dans une interview avec Bloomberg que les cuisinières à gaz constituaient un "risque caché" d’asthme infantile. Il a même affirmé que la US Consumer Product Safety Commission, l'agence fédérale américaine chargée de la protection des consommateurs, pourrait les interdire, et qu’elle procédait à des investigations.

Notons que l’étude fait d’autant plus débat qu’elle ne met en avant qu’un lien de corrélation. Celle-ci est basée sur le calcul du risque de développer de l’asthme à partir de l’examen de 41 études, réalisé en 2013. Le même calcul avait déjà été mené en 2018,...

Lire la suite