Cyberattaques sur les hôpitaux : quelles conséquences sur les patients et les traitements ?

·1 min de lecture

D'abord, il y a eu l'assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) au mois de mars 2020. Puis l'hôpital de Dax, le 9 février 2021. Puis les sites hospitaliers de Villefranche-sur-Saône, Tarare et Trévoux ce lundi 15 février 2021. En l'espace de quelques mois seulement, plusieurs établissements de santé ont été victimes de cyberattaques paralysantes.

Cyberattaques sur les hôpitaux : que se passe-t-il exactement ?

Il est 4h30 du matin lorsque le ransomware "Ryuk" paralyse d'un seul coup tous les ordinateurs de l'hôpital Nord-Ouest de Villefranche-sur-Saône (Rhône). L'attaque informatique atteint également les sites de Tarare et de Trévoux.

Que s'est-il passé ? "Les pirates informatiques réalisent en général ce qu'on appelle une "compromission initiale", explique Benoît Meulin, porte-parole de F-Secure, entreprise spécialisée dans la cybersécurité. Concrètement, comme dans un contexte d'épidémie, il y a eu un patient zéro : a priori, quelqu'un a cliqué sur un lien (probablement envoyé via un e-mail) qui a permis par la suite de télécharger un programme de ransomware – ou "rançongiciel" en français."

"Ce programme s'est dissimulé sur l'ordinateur et s'est propagé discrètement à tous les ordinateurs en réseau. Vers 4h30 du matin, le logiciel pirate est passé à l'action : les ordinateurs ont été bloqués, tous en même temps." Une demande de rançon a alors été communiquée à l'hôpital pour restituer les données informatiques gelées... (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 16 février : chiffres, annonces
Quels sont les pays qui ouvrent leurs frontières aux vaccinés contre le Covid-19 ?
La voix, un détecteur de mensonge ?
Un médicament anti-diabète pourrait aider les personnes atteintes d'obésité
Déclarer les effets secondaires des compléments alimentaires, c'est possible
Épilepsie : les symptômes, le diagnostic et les traitements de cette maladie neurologique