“Cyberpunk 2077” : notre verdict sur le monstre

Erwan Higuinen
·1 min de lecture

C’est un monstre. Un jeu au budget (plus de 300 millions de dollars) et aux ambitions démesurés, dont le développement, officiellement lancé en 2012, semblait, au fil des reports successifs de sa sortie, ne jamais devoir s’achever. En particulier, sans doute, pour les salarié·es de CD Projekt Red, habitué·es depuis de longs mois aux très (très) longues semaines de travail dans la grande et néanmoins déplorable tradition du crunch en milieu vidéoludique.

Et ce n’est pas fini car, au-delà même de l’optimisation en cours du jeu pour les nouvelles consoles, PlayStation 5 et Xbox Series, qui devraient recevoir leur Cyberpunk 2077 bien à elles dans les prochains mois (mais peuvent déjà faire tourner la version actuelle), c’est à simplement le rendre présentable sur les machines de la génération précédente que les employés du studio polonais s’échinent désormais. Car sur la PS4 et la Xbox One de base, le résultat frôle pour le moment la catastrophe industrielle avec des bugs partout, des problèmes d’affichage, une animation souffreteuse… Au point que quelques jours à peine après la sortie de Cyberpunk 2077, son éditeur présentait ses excuses aux achet

Lire la suite sur lesinrocks.com