Cynophobie : tout savoir sur la peur des chiens

Virginie Skrzyniarz
·1 min de lecture

Souvent initiée par une expérience malheureuse durant l’enfance, la phobie des chiens est fréquente. Bonne nouvelle : il est possible d’en guérir.

À la seule évocation de Bidouille, le golden retriever de ses voisins de palier, Myriam blêmit. Qu’elle entende un matin l’animal aboyer de l’autre côté du couloir et cette cadre dynamique peut rester cloîtrée dans son studio pendant des heures, de peur de se retrouver nez à nez avec lui en ouvrant sa porte. Et si, par le plus grand des malheurs, elle vient un jour à le croiser en allant chercher son courrier, la quadra entre illico dans un état de transe incontrôlable.

Qu’est-ce que la cynophobie ?

Myriam est atteinte de cynophobie : une peur irrationnelle et démesurée des chiens. Rien à voir avec l’appréhension légitime que l’on peut ressentir face à des animaux potentiellement dangereux ou inconnus. Non, la terreur de la jeune femme est telle qu’elle est incapable d’être confrontée à un canidé. L’idée même qu’elle pourrait se trouver dans cette situation suffit à l’angoisser. Et sa hantise a des répercussions handicapantes sur son quotidien. C’est là le propre de toute phobie.

La zoophobie – la peur des animaux – est un mal très répandu. Parmi les petites et grosses bébêtes qui déclenchent couramment des frayeurs chez l’homme, le chien figure en bonne place. Il talonne les espèces les plus redoutées, au nombre desquelles on compte les araignées, les insectes, les serpents, les oiseaux, les rats et même les chats (ça s’appelle l’ailurophobie).

À lire aussi >>

Rêver de chien : notre...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi