• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cyril Hanouna révèle pourquoi il a "merdé" durant son interview de Jean-Marie Le Pen

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Présentateur historique de Touche pas à mon poste sur C8, Cyril Hanouna, qui prépare actuellement une nouvelle émission politique pour la chaîne du groupe Canal+, est actuellement en pleine tournée de promotion pour son livre, baptisé Ce que m’ont dit les Français, qu'il a co-écrit avec l'éditorialiste de BFMTV, Christophe Barbier. Samedi 9 octobre 2021, l'animateur, dont la popularité atteint même les plus hautes sphères de l'État, était l'invité de Laurent Ruquier et de Léa Salamé sur le plateau de l'émission On est en direct, diffusée sur France 2. Au cours de son passage, Cyril Hanouna s'est confié sur de nombreux sujets, comme par exemple son interview de Jean-Marie Le Pen.

"Vous dites que vous avez foiré votre interview avec Jean-Marie Le Pen en le rendant vieillard sympathique, que vous avez merdé...", a souligné Léa Salamé, avant que le présentateur de Balance ton post ne s'explique. "On a merdé. On est arrivés là-bas, on a trouvé Jean-Marie Le Pen en train de regarder Sophie Davant, l’après-midi, la brocante, donc on s’est dit 'bon'", a précisé celui qui ne s'est pas encore fait vacciner contre le coronavirus. Cyril Hanouna a ensuite dévoilé qu'il "attendait tranquillement dans le couloir" avec son équipe que l'émission se termine, tandis que les majordomes de Jean-Marie Le Pen "faisait des selfies" avec lui. Une situation qui a mis l'animateur dans l'embarras, étant donné qu'il avait pour projet initial de réaliser une interview "sans concessions" de l'ancien président (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles