Une pilule d’épices pour soulager les cystites ?

·2 min de lecture
Ce nouveau traitement est testé à l'Institut Alfred Fournier (Paris) sur 80 femmes, âgées de 18 à 65 ans (Getty Images/Westend61).

Cette nouvelle pilule à base de cannelle, de canneberge et de bactéries "saines" pourrait aider à traiter la cystite.

Les cystites empoisonnent la vie de très nombreuses femmes. Elles sont les plus à risque parce que leur urètre est plus court que les hommes, ce qui permet aux bactéries d'atteindre plus facilement la vessie. Le traitement des infections urinaires repose sur la prescription d’antibiotiques adaptés. Pour déterminer le traitement le plus pertinent, il faut que les échantillons soient testés en laboratoire. Des chercheurs ont peut-être trouvé une nouvelle solution pour les soulager de manière plus naturelle.

Cette pilule, à base de cannelle, de canneberge et de bactéries, est actuellement testée pour prévenir la cystite. Ces bactéries pourraient renforcer les cellules immunitaires des parois de la vessie. Comme le rapporte le Daily Mail, les chercheurs pensent que la combinaison de ces ingrédients actifs fonctionnera ensemble pour empêcher E. coli et d'autres bactéries responsables de l'infection de coller aux parois des voies urinaires.

VIDÉO - Jean-Marc Bohbot : "La cystite est l'infection la plus répandue dans le monde"

Des comparaisons pendant six mois

La théorie est que la pilule se concentre sur les P-fimbriae, de petites protubérances trouvées à la surface de chaque cellule bactérienne qui l'aident à s'ancrer aux parois des voies urinaires. Ce nouveau traitement est testé à l'Institut Alfred Fournier (Paris) sur 80 femmes, âgées de 18 à 65 ans, qui ont eu au moins deux épisodes de cystite au cours des six derniers mois, et dont la qualité de vie s'en trouve considérablement réduite. Elles recevront deux pilules par jour et seront comparées à un groupe témoin. Les chercheurs compareront le nombre d'infections et de symptômes de cystite dans les deux groupes sur une période de six mois. Les résultats sont attendus l'année prochaine.

En 2011, une précédente étude avait mis en évidence l’intérêt du trans-cinnamaldéhyde (un ingrédient de l'huile de cannelle) et les composés de la canneberge pour empêcher les bactéries d'envahir les cellules de la vessie.

VIDÉO - "Les femmes qui fument ont plus de risque de développer une cystite"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles