Comment se débarrasser des poux ? Les meilleures techniques

Votre petit n’arrête pas de se plaindre de démangeaisons au niveau de son crâne ? Vous commencez à faire l’inspection quotidienne et sans surprise vous tombez sur … des poux. Ces petits insectes à trois pattes qui s’accrochent aux cheveux de votre petit bout de chou. Vous attrapez votre peigne fin et commencez à les retirer. Un travail long et laborieux. Même si les enfants sont plus facilement touchés par les infestations de poux, les adultes peuvent aussi en attraper.

Poux : d’où viennent-ils ?

Le Pediculus Humanus Capitis ou pou de tête est hématophage, c’est à dire qu’il se nourrit uniquement de sang. Les poux possèdent un appareil piqueur et suceur pour pouvoir manger ses trois/quatre repas journaliers. En général, les poux provoquent de fortes démangeaisons causées par les piqûres répétées. Au moment de la piqûre, les poux déversent de la salive anti-coagulante dans la plaie pour fluidifier le sang.

Quelle est la durée de vie d’un pou ?

Les femelles pondent environ 4 à 10 oeufs par jour pendant un mois. Les lentes font environ 0,8 mm. Grâce à la spumaline, une substance collante, les lentes se fixent sur le cuir chevelu lors de la ponte. Elles deviennent adultes au bout de 18 jours. Cet insecte vit environ 30 à 40 jours dans le cuir chevelu, mais s’il se retrouve en dehors il ne peut pas survivre plus de 36 heures sans avoir ses repas quotidiens. Si on ne traite pas rapidement une invasion de poux, ils continuent de se propager et contaminent rapidement l’entourage.

Comment savoir si on a des poux ?

Quand on évoque les poux, on pense de suite aux démangeaisons ! Cependant, méfiez-vous, car même si votre enfant ne se gratte pas le crâne, les poux peuvent quand même y avoir élu domicile. Pour les petits, l’école est un lieu propice pour la transmission de poux. Dès que l’école vous alerte sur la présence de ces insectes, inspectez les têtes de vos enfants. Surtout pensez à regarder derrière les oreilles, car les poux aiment les endroits chauds.

Poux : comment les éviter

(...) Cliquez ici pour voir la suite