Débat Macron-Le Pen : l’écologie, un thème vite balayé et mal maîtrisé selon les militants

·1 min de lecture

Sur les trois heures de débat qui les ont opposés, Marine Le Pen et Emmanuel Macron n’ont consacré qu’une vingtaine de minutes à un thème pourtant crucial : celui de l’écologie et du défi climatique. Insuffisant, selon plusieurs militants, qui alertent sur la faiblesse de leurs deux programmes.

Gilles Bouleau aura eu beau présenter le thème de l’écologie comme « très attendu » lors du débat d’entre-deux tours, en particulier par les jeunes générations, il n’aura été qu’effleuré par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Sur les presque trois heures qu’a duré le débat les opposant, les deux candidats à la présidentielle n’ont en effet consacré que 18 minutes à la question pourtant cruciale de la transition énergétique.

À lire aussi >> « On va dans le mur, alors pourquoi lutter ? » : quand l’actu nous fait baisser les bras

Quant aux autres enjeux écologiques, comme la sauvegarde de la biodiversité, la protection des océans et des forêts, ou encore le défi que constitue la sortie des pesticides, n’auront tout simplement pas été abordés, au grand dam des militants écologistes.

Marine Le Pen veut en finir avec « l’écologie punitive »

Alors que le rapport du Giec est abordé en introduction par Léa Salamé, qui rappelle qu’il reste à l’Humanité trois ans pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre si elle veut conserver une Planète « vivable », les deux candidats proposent deux visions diamétralement opposées pour parvenir à cet objectif.

Fermement opposée à l’éolien, Marine Le Pen voit dans le « localisme », le « patriotisme » et le recours aux circuits courts la solution pour limiter les émissions de CO2. Fustigeant les accords de libre-échange « qui...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles