Publicité

Début de l'Anthropocène : le lac Crawford, au Canada, référence d'une nouvelle ère

Le lac Crawford, petit plan d'eau situé près de Toronto au Canada, a été désigné par plusieurs scientifiques comme le point zéro du début de l'Anthropocène. Cette ère géologique correspond à une nouvelle époque, marquée par l'impact massif des êtres humains sur la planète.

PETER POWER/AFP or licensors
Le lac Crawford situé à Toronto, au Canada (12.04.2023). - PETER POWER/AFP or licensors

Ce lac de vingt-quatre mètres de profondeur possède plusieurs couches de matières organiques, qui permettent d'enregistrer et de mesurer les variations dans l'écosystème du lac.

Et selon les chercheurs, les sédiments qui s'y trouvent reflètent le changement d'une époque : le site contient des débris liés à la pollution, des cendres de combustion de carburants, des résidus de micro plastiques, de pesticides et également des retombées d'explosions de bombes nucléaires.

Selon Francine McCarthy, professeure canadienne qui a mené des recherches sur le lac, les sédiments du lac Crawford représentent "le point de basculement dans l'histoire de la Terre, lorsque le système terrestre a cessé de se comporter comme il l'avait fait pendant 11.700 ans".

PETER POWER/AFP or licensors
Des membres de l'équipe cisèlent des couches gelées de sédiments du fond du lac à l'extérieur de la sonde ramenée des profondeurs du lac Crawford, près de Milton au Canada. - PETER POWER/AFP or licensors

La désignation de ce site comme chapitre de l’histoire reste symbolique : les autorités géologiques mondiales n'ont pas approuvé officiellement le lien entre ce lac et une possible référence mondial du commencement de l'Anthropocène.

Pour le moment, les experts estiment qu'une rupture historique s'est bel et bien produite au XXème siècle, mais les critères techniques sont insuffisants pour qualifier l'Anthropocène de "nouvelle époque".