Le décès d’une vieille dame découvert huit ans après : son fils aurait dissimulé sa mort

Bittermuir de Pixabay

Une affaire à faire froid dans le dos, à l'instar de la disparition de Delphine Jubillar. Le corps sans vie d’Albertine a été retrouvé le 30 août 2022. Âgée de 99 ans, elle vivait à Bretoncelles, dans un village de 1.464 habitants dans l’Orne. Son fils, 71 ans, est bien connu du village. Seul problème : l’artisan à la retraite aurait menti à tout le monde, et ce, depuis plusieurs années. Comme le rapporte Le Parisien, dans son édition du lundi 19 septembre 2022, Albertine H est morte chez elle et n’en a pas bougé…depuis au moins huit ans. Peut-être même 10, explique Le Perche dans sa Une du 14 septembre 2022. L’hypothèse la plus probable : un déni de décès. L’enquête n’a pas tardé à éveiller les soupçons. En effet, le maire de la commune a eu un rôle important dans cette découverte macabre. Pendant la canicule, l’élu décide que tous les habitants de Bretoncelles âgés de plus de 90 ans soient appelés par ses services. Étrangement, Albertine H n’a aucun numéro de téléphone attribué. Les soupçons émergent. Daniel Chevée, le maire de Bretoncelles n’abandonne pas pour autant. Il décide de demander des explications à Annick, la belle-fille d’Albertine, qui est également l’une des adjointes.

Le maire du village lui demande si sa belle-mère va bien. Elle ne fera que rapporter les propos de son mari. "Le 25 août, j'ai dit à Annick : 'Écoute, le 'tout va bien', ça commence à bien faire ! Si tu n'étais pas élue, ça ferait belle lurette que j'aurais appelé les gendarmes pour qu'ils aillent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite