Décès de Régine : les hommages se multiplient

Avec le décès de Régine, c'est une page historique du monde de la nuit qui se tourne.

Celle qui tenait le club portant son nom s'est éteinte ce week-end, à l'âge de 92 ans. Mais si tout le monde la voit en reine de la nuit, pour Jane Birkin, qui l'a connue par l'intermédiaire de Serge Gainsbourg, il y avait une autre Régine.

« On se connaît depuis très très longtemps, par l’intermédiaire de Serge. Il adorait sa voix rauque. Il a essayé de la persuader d’arrêter les trucs avec les boas, le music-hall. C’est pour ça qu’il a fait les P’tits Papiers pour elle. Les chansons qu’il a composées pour Régine, il disait qu’elle était vraiment la seule à pouvoir les chanter… Ils avaient une vraie complicité. Mais pour lui, Régine, c’était d’abord cette fille qui débarque en France avec sa petite valise dans les années 1930, quelqu’un qui avait souffert. Je crois que c’est effectivement la vraie Régine… », confie-t-elle au Parisien.

L'interprète de Je t'aime, moi non plus a également fait l'éloge de « quelqu’un d’humain avec un grand cœur. Nous avions chanté ensemble pour les sans-papiers car, dès qu’elle pouvait se mettre au service d’une cause, elle le faisait. Je savais qu’elle était malade, mais elle fait partie de ces gens dont on n’imagine pas la mort. Elle avait un tel goût de la fête et de la vie. Elle était géniale ».

Même son de cloche du côté de Didier Wampas, qui a enregistré en 2009 un duo, « La grande Zoa », reprise d'un de ses tubes. « On s’est rencontrés à ce moment-là. Mais j’aimais déjà son côté décalé, sa façon de ne pas se prendre au sérieux. J’ai découvert quelqu’un de très simple, de gentil, de naturel. C’était drôle parce qu’après l’enregistrement, l’ingénieur du son trouvait que nous avions la même voix ! Moi qui pensais chanter comme Joe Strummer », confie-t-il à la publication.

De son côté, Pierre Lescure a sobrement posté sur Twitter une vidéo d'archives des « Petits papiers », tandis que Line Renaud, qui a croisé son chemin « mille fois », l'affirme : « la nuit est orpheline, elle a perdu sa reine ».

Pour sa part, c'est sur Instagram que Pierre Palmade à longuement rendu hommage à Régine. Pleurant la disparition de son « amie », sa « confidente », le comédien a fait l'éloge de quelqu'un qui savait « d’un seul coup d’œil reconnaître les chics types des mauvaises personnes ». « Tu parlais franc, tu parlais vrai, avec un humour irrésistible quand il s’agissait de tailler des costards ! », écrit-il.

« R.I.P à la légendaire diva française Régine », a quant à lui tweeté Boy George, en légende d'une photo d'elle et de la reine de la nuit.

Avec le décès de Régine, c'est une étoile de moins qui brille dans la nuit parisienne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles