Déclin cognitif : cette nouvelle piste découverte par des chercheurs permettrait de réduire les risques

ISTOCK / stefanamer

Le trouble ou déclin cognitif correspond à une altération d’une ou plusieurs fonctions cognitives, quel que soit le mécanisme en cause, son origine ou sa réversibilité, comme l’indique la Haute Autorité de Santé (HAS). Vieillissement, traumatisme, maladies…Il peut avoir plusieurs causes. A ce jour, il n’existe aucun traitement pour prévenir les risques de déclin cognitif chez les personnes âgées. Cependant, dans une récente étude publiée dans la revue Alzheimer’s & Dementia, des chercheurs américains auraient trouvé une solution permettant d’en réduire significativement les risques.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont recruté près de 2.262 participants âgés en moyenne de 65 ans. Ces derniers ne présentaient aucun antécédent d'infarctus ou d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Les chercheurs ont ensuite examiné l’effet que pouvait avoir l'administration quotidienne d'un extrait de cacao (EC, comprenant 500 mg de flavanols) ainsi que de vitamines et minéraux. Les participants devaient passer plusieurs tests par téléphone pendant trois ans.

Résultats ? Les auteurs de l’étude ont constaté que trois ans de supplémentation en vitamines et minéraux permettait de réduire les risques de déclin cognitif de 60% et améliorait par la même occasion la mémoire. En revanche, l'extrait de cacao au quotidien n'a eu aucun effet sur la cognition des participants.

"Notre étude a montré que, bien que l'extrait de cacao n'ait pas eu d'effet sur la cognition, la supplémentation quotidienne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite