Déconfinement à partir du 11 mai: coiffeur, transport, sport en groupe, masque... ce que vous avez le droit de faire (ou pas)

On avait pris l'habitude, en sortant de chez soi, de remplir l'attestation dérogatoire et de cocher l'une des cases proposées. Et, bien, c'est fini! Désormais, pour mettre le nez dehors sans limitation de durée ni de sorties par jour, il n'est plus besoin de justifier d'une raison. On peut donc se déplacer librement. Si cette attestation a vécu, d'autres ont vu le jour. D'abord, les personnes qui souhaitent se déplacer au-delà de 100km doivent justifier d'un motif impérieux et disposer d'un document justifiant la raison de leur déplacement. De même, les Franciliens qui empruntent les transports en commun (métro, RER ou bus) aux heures de pointe – 6h30/9H30 et 16h/19h - doivent obligatoirement avoir en poche un document prouvant qu'ils sont contraints de se déplacer à ces horaires: attestation d'employeur, motif de santé..

Le port du masque est-il obligatoire dans les commerces ?

Quant au port du masque, il est obligatoire dans les transports en commun, sous peine d'une amende de 135 euros. Il est également obligatoire dans les taxis et VTC ne disposant pas de protection vitrée. Les professionnels de la petite enfance, les employés des entreprises publiques, mais aussi les collégiens sont également dans l'obligation de porter un masque. Dans les commerces, les clients peuvent être obligés d'en porter pour entrer dans la boutique. Dans la rue, en revanche, il n'est pas obligatoire mais recommandé. Courses alimentaires, marchés ouverts ou couverts, coiffeurs, libraires, boutiques de mode, pressing,.., la liste des commerçants qui ont pu relever le rideau est très vaste. N'en sont exclus pour l'instant que les bars, restaurants et hôtels.

Théâtre, cinéma, musée... qu'est-ce qui est ouvert ?

Côté loisirs, les médiathèques, "petits" musées, bibliothèques ont rouvert leurs portes. En revanche, les théâtres, cinémas, salles de concert restent fermés pour l'instant. Quant aux sorties entre amis, elles ne doivent pas excéder 10 personnes. Et pour un dernier adieu, les cimetières

(...) Cliquez ici pour voir la suite