Déconfinement : le gouvernement débloque 20 millions d’euros pour le vélo

Margot Ruyter

Pour contrer la deuxième vague de l’épidémie, l’exécutif veut désengorger les transports en commun et encourager la pratique du vélo. 

« Je veux vraiment booster le vélo », a annoncé Elisabeth Borne. Le vélo est le transport idéal pour les beaux jours qui viendront avec le déconfinement, prévu le 11 mai prochain. C’est du moins l’avis de la ministre de la Transition écologique et solidaire. « Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo, et que la bicyclette soit la petite reine du déconfinement en quelque sorte », a-t-elle déclaré au « Parisien », hier. Le gouvernement craint la surpopulation dans les transports, qui entraînerait un fort risque de contamination au Covid-19.

Le plan est élaboré avec la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). « Le gouvernement a pris conscience que le vélo est un outil permettant de répondre au défi du déconfinement », a félicité le président de la FUB, Olivier Schneider. Une mesure qui se veut désengorgeante mais aussi écologique. « Pendant la crise sanitaire, l’urgence écologique est toujours là. Ma détermination à agir aussi. Opposer écologie et économie c’est dépassé. Se dire "L’écologie, on verra plus tard" c’est dangereux parce que plus tard, on sait qu’il sera trop tard », alerte Elisabeth Borne, sur « Cnews », ce matin.

Opposer #écologie et #économie est une vision dépassée et dangereuse : la transition écologique est la meilleure stratégie croissance de sortie de crise. ✅ pas de moratoire sur les normes environnementales.✅ engagements écologiques des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi