Déconfinement : l’inquiétude des parents face au retour à l’école

Margot Ruyter

Alors qu’Édouard Philippe a réaffirmé que la réouverture des écoles se ferait bien le 12 mai, sur base du volontariat, Carla Dugault, co-présidente de la FCPE, alerte sur la difficulté de la mise en place des mesures de protection. 

« On aimerait que les moyens pour mettre en place ce protocole sanitaire soient au rendez-vous. Et aujourd'hui, on voit bien que les moyens manquent », accuse Carla Dugault, co-présidente de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), au micro de « France info », ce mercredi. Face au risque d’une deuxième vague épidémique, elle pointe du doigt le manque de clarté du gouvernement. « Encore beaucoup de questions restent sans réponse », a-t-elle indiqué, inquiète. La totalité des informations devraient en effet n’arriver qu’ « entre le 4 et le 7 mai », a expliqué le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce matin. Une date à géométrie variable puisque que le ministre a assuré, hier soir sur « TF1 », que « chaque famille [sera] informée avant le 4 mai de ce qui se passe pour son enfant, que ce soit à l’école primaire, au collège ou au lycée », rappelle « France info ».

Une incertitude qui ne passe pas auprès des parents. « Les parents sont toujours aussi inquiets qu’il y a quelques jours (…) Les moyens nécessaires ne sont pas déployés aujourd'hui. Donc, comment voulez-vous qu'on soit rassurés, en tant que parents, sur le fait que nos enfants puissent reprendre le chemin de l'école sans attraper le virus ? C'est la première question que les parents se posent », rapporte Carla Dugault. « On peut se féliciter que le gouvernement prenne un peu plus de temps pour un retour à l'école...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi