Déconfinement : pourra-t-on partir en vacances cet été ?

Ophélie Daguin

Après plus de cinquante jours passés en quarantaine et à l’approche du déconfinement, l’envie de partir en vacances cet été se fait de plus en plus pressante. Mais pourrons-nous prendre la route ?  Peut-on envisager de partir à l’étranger ? Faudra-t-il rester en France ? Éléments de réponse.

A l’approche de la période estivale, les Français s’interrogent quant à la possibilité de partir en vacances, cet été, malgré la pandémie de coronavirus. Après l’annonce du déconfinement, fixé le 11 mai, et l’assouplissement des déplacements – dans un rayon de 100 km autour de son domicile – nombreux sont ceux qui souhaitent prendre le large et emprunter l’autoroute du soleil. En visite dans une école de Poissy, mardi 5 mai, Emmanuel Macron s’est exprimé sur le sujet. « Il est trop tôt pour vous dire si on pourra avoir des vacances. Ce que je peux vous dire c’est que l’on va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d’été. On restera entre Européens. Peut-être qu’en fonction de l’épidémie il faudra même réduire un peu plus. Mais c’est trop tôt pour le dire », explique le président de la République avant d’affirmer, « on le saura début juin ». Une réponse quelque peu brumeuse, à l’image des précédentes déclarations faites par le gouvernement notamment sur les conditions de réouverture des écoles dans le respect des gestes barrières. 

Des vacances d’été compromises

Si le chef de l’Etat souhaite « aider chacun à avoir une vie familiale et avoir une part d’espoir, un peu de sourire et de soleil », en n’écartant pas totalement l’idée de pouvoir partir en vacances d’ici quelques semaines, Jean-Baptiste Lemoyne se veut plus ferme. Invité au micro de

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi