Décor de fêtes : 3 idées avec des pommes de pin

Couronne de pinLe matérielUne couronne de paille ø 50 cm Peinture marron en spray Peinture or en spray . 2 kg de pommes de pin de 5 à 8 cm environ (Buttinette ).

RéalisationDécorez une douzaine de pommes de pin à la cire (voir encadré technique en fin de cet article) et bombez-en une vingtaine en doré. Collez les pommes de pin sur la couronne au pistolet. Commencez par l’extérieur et travaillez en cercles réguliers en les serrant bien pour cacher le support autant que possible. Alternez les éléments décorés et ceux laissés nature. Astuce : Collez quelques feuilles séchées bombées en doré pour donner du mouvement à la couronne.

Trio de bougies Placez 3 bougies chandelier bleues (Bougies la Française) dans un grand récipient (saladier, plat de présentation…). Si le récipient est trop profond, placez une assiette renversée ou un bloc de mousse de fleuriste au fond. Couvrez la base de pommes de pin naturelles, dorées et givrées à la cire (voir encadré technique en fin de cet article). Attention ne laissez jamais la composition allumée sans surveillance : les pommes de pin sèches s’enflamment très facilement !

Élégants chandeliers

Décollez les étiquettes de 3 bouteilles fines et cylindriques en les trempant dans de l’eau chaude. Séchez bien les bouteilles puis bombez-les en doré (deux couches minimum). Laissez sécher. Placez les bougies. Si le goulot est trop étroit, chauffez le pied de la bougie avant de l’enfoncer. Enroulez une cordelette à la base. Accrochez une ou deux pommes de pin givrées à la cire (voir encadré), elles donneront une touche naturelle à la création.

Comment peindre les pommes de pin ?Deux effets de matièreDorée. Couvrez votre surface de travail et portez des gants pour faciliter les manipulations. Peignez les pommes de pin à l'aide d'une bombe de peinture dorée. N’hésitez pas à passer plusieurs couches pour bien les couvrir. Givrée. Pour 5 pommes de pin, faites fondre env. 80 g de cire (ou 6 bougies chauffe-plat). Au-dessus d’un récipient, versez la cire

(...) Cliquez ici pour voir la suite