A la découverte de Berlin, 30 ans après la chute du mur

Laurence Ogiela

Il est « tombé » le 9 novembre 1989. Un anniversaire marquant et l’occasion de partir sur les traces d’un symbole lié à jamais à l’histoire de la ville…

Il a séparé la capitale allemande entre l’Est et l’Ouest de 1961 à 1989. Un mur qui a divisé des hommes, déchiré des vies et marqué à jamais Berlin qui, sans ses cicatrices, ne serait sans doute pas… Berlin. Une ville multiculturelle, écolo, monumentale, excentrique, redoublant d’audace pour raconter ses souvenirs les plus douloureux. Pour les trente ans de la chute du « mur de la honte », du 4 au 9 novembre, plus de cent événements, expos et projections reproduiront l’atmosphère et les histoires qui se déroulèrent dans des sites emblématiques : l’église Gethsémané, où les dissidents est-allemands se réunirent ; l’East Side Gallery, le plus long vestige du Mur (1 316 mètres) ou la porte de Brandebourg vont notamment s’animer sous les effets sonores et les vidéos 3D (voir « Les temps forts »). En marge de ce festival, la chute du Mur continuera à être célébrée toute l’année dans ces quartiers réinventés, ces ambiances, ces musées qui, eux aussi, racontent Berlin trente ans après…

Le mémorial spectaculaire

Depuis la plate-forme du mémorial de la Bernauer Strasse, on observe un tronçon conservé avec son mirador, ses pylônes, son chemin de ronde et sa zone de la mort… Tout le long de la rue, une expo avec des bornes audio et vidéo raconte ...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi