Découverts bancaires : de plus en plus de Français concernés

Même si le gouverneur de la Banque de France a évoqué un "plateau" en parlant de l'inflation, après des chiffres encourageants aux mois de juin et juillet, le mois d'août a refroidi tout le monde. Tirée par les prix de l'énergie, l'inflation a de nouveau rebondi le mois dernier, à 4,8% sur un an, contre 4,3% en juillet. Avec des tarifs toujours élevés, de nombreux ménages se retrouvent en difficulté à chaque fin de mois. Mais selon Moneyvox, qui cite le rapport annuel 2022 de la Banque de France, il y avait 4,1 millions de clients fragiles au 21 décembre dernier. Il s'agit d'un chiffre en réalité similaire à celui de l'année d'avant.

En revanche, l'inflation a toujours des effets négatifs sur le pouvoir d'achat des Français, dont certains multiplient les factures impayées, d'autres se surendettent ou dépassent leurs découverts autorisés. En effet, selon plusieurs banques contactées par Moneyvox, dont LCL, il y a une "très légère hausse de l'usage des découverts autorisés". Le Crédit coopératif confirme la tendance, mais note que le nombre de personnes en difficulté financière n'augmente pas, il a même baissé : 7.600 cas contre 8.640 l'année précédente. En revanche, le montant moyen des découverts semble augmenter, selon un sondage réalisé par Moneyvox avec YouGov. Et plus d'un tiers des Français l'a été (ou y est encore) lors des douze derniers mois.

En revanche, le nombre de dossiers de surendettement est bien supérieur à celui de juillet 2022. Cet été, selon le baromètre mensuel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite