Découvrez quelle marque de luxe est la plus recherchée sur Internet...

·2 min de lecture

Alors que la fashion week s’achevait le 6 octobre dernier, SEMrush, la plateforme d'analyse de la visibilité en ligne a fait le point sur les labels de luxe les plus recherchés par les internautes français. Comment ? En comptabilisant les recherches effectuées sur google.fr en 2020, avant d'établir une moyenne mensuelle. Et la plateforme vient d’en dévoiler les chiffres avec Louis Vuitton qui occupe la première place du classement. Avec une moyenne de 695 125 recherches par mois, la marque française du groupe LVMH qui existe depuis plus de 150 ans attise la curiosité d’un bon nombre de personnes. Et il faut dire, que la griffe, dont les collections femme sont dirigées par Nicolas Ghesquière et les collections hommes chapeautées par Virgil Abloh, est très prisée par les célébrités… Juste derrière on retrouve la maison espagnole Balenciaga dirigée par Demna Gvasalia et qui comptabilise 423 750 recherches mensuelles. Dans le top 3 se classe aussi Gucci. La maison de luxe italienne est googlisée par environ 409 000 personnes par mois.

Derrière ces griffes, on retrouve successivement la maison Dior avec 321 375 recherches par mois, Hermès (234 750) ou encore Alexander McQueen (219 125). Encore plus étonnant, quand on voit qu’une marque comme Chanel ne récolte que 212 250 recherches par mois… Malgré sa forte identité alliant simplicité et élégance, et même avec des défilés toujours somptueux qui marquent les esprits, la griffe de luxe se classe seulement en 7ème place. Même constat pour la maison Saint Laurent ou Versace qui comptabilisent respectivement 153 750 et 129 375 recherches. Des chiffres intéressants qui ne font aucun doute quant à l’extrême popularité de Louis Vuitton auprès des Français en 2020… Et vous, êtes-vous étonnés de ce classement ?

À lire aussi :

Bottes : voici les 4 modèles les plus tendance de cet automne-hiver 2020-2021

Les tendances mode automne-hiver 2020-2021

Accessoires mode : top 7 des tendances que l'on verra partout cet automne-hiver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite