Découvrez la « Super Lune des fleurs », visible ce mercredi dans une partie du globe

Ce mercredi, certains chanceux ont pu admirer l’apparition de la « Super Lune », un astre bien plus grand qu’à son habitude et exceptionnellement teinté de rouge. Elle survient au printemps, la saison des floraisons, d’où son nom. Une partie du globe se préparait ce mercredi à assister au spectacle céleste de la « Super Lune des fleurs », une éclipse totale lunaire. Du Pacifique à l'Ouest de l'Amérique du Nord, en passant par l'Australie, les amateurs ont pu observer la couleur inhabituelle de la lune. Rouge-orange, elle est aussi surnommée « lune de sang » par les américains. Cet événement, qui survient une fois par décennie, s’est produit dans la soirée à Sydney et avant l'aube à Los Angeles, c'est-à-dire au moment où la lune est dans l'ombre de la Terre. À ce moment-là, la couleur de l'astre lunaire fonce pour devenir rouge-cuivrée. La lune n’est plus directement illuminée par le soleil, ses rayons sont cassés par la présence de la Terre dans sa trajectoire, ce qui lui fait prendre cette teinte inhabituelle. À la différence d'une éclipse solaire, ce phénomène ne présente aucun danger pour la vue. De plus, cette éclipse totale lunaire se produit cette année au moment où la lune est à son périgée, le point le plus proche de la Terre. À ce moment-là, la lune apparait 30% plus lumineuse et 14% plus grande qu'à son point le plus éloigné. Cette « Super Lune », ne devrait pas être observable depuis l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. En France, impossible donc d’admirer cette lune particulière, il faudra donc se contenter de photos avant de pouvoir contempler la « Super Lune des fleurs » pour de bon, le 16 mai 2022. Lire aussi >> Quels sont les rituels à faire lors de la pleine lune ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles