Découvrez le visage du plus bel homme du monde d’après la science

Vous êtes plutôt homme barbu, blond ou brun, yeux bleus, mâchoire large ou visage très fin ? Si on a tous, plus ou moins, des préférences en matière de physique, la science a tranché, et révèle qui est l’homme le plus beau du monde…

Jolis traits et mâchoire ciselée : les atouts de Robert Pattinson !

Et si on se fie aux nombreuses mesures prises par le Centre of Facial Cosmetic Surgery, basé à Londres, et dirigé par le Docteur Julian De Silva, chirurgien plasticien, le visage le plus "parfait" dans le panel testé, serait celui de Robert Pattinson.

Et oui, comme le révèle le Sun, à 33 ans, l’acteur anglais, que l’on retrouvera dans le prochain Batman, arriverait en tête du classement des hommes célèbres les plus beaux du monde, devant l’acteur Henry Cavill, Bradley Cooper ou encore Brad Pitt !

Celui que l’on a découvert dans la saga américaine Twilight, aurait un visage qui s'approcherait de la perfection : l’outil de mesure utilisé par le Docteur Julian De Silva, révèle un score de 92,15 % ! Tout a été passé au crible : position des yeux, forme du visage, largeur, longueur du nez, des lèvres, du front… Rien ne leur a échappé !

"Il était dans les cinq premiers pour presque toutes les catégories parce qu'il a des traits si classiques et une merveilleuse mâchoire ciselée. Son seul score en dessous de la moyenne était pour ses lèvres qui sont un peu fines et plates.", explique le Docteur Julian De Silva.

Robert Pattinson named the most beautiful man in the world 🙃 https://t.co/63dz4tooNT

— The Sun (@TheSun) February 4, 2020 George Clooney perd quelques places dans le classement des hommes les plus beaux du monde

En revanche, George Clooney, qui se trouvait en première place du classement lors de la dernière étude, perd quelques places, "en grande partie à cause des dégâts causés par la nature au cours des trois dernières années. C'est toujours un homme très beau, mais son visage a perdu du volume et, inévitablement, ses yeux se sont affaissés. Le fait qu'il soit

(...) Cliquez ici pour voir la suite