Décryptage : Emmanuel Macron, plutôt à poil qu'en fourrure ?

·2 min de lecture

Samedi 16 avril Emmanuel Macron était en déplacement à Marseille, où il a donné un meeting dans le parc du Pharo. Dimanche 17 avril, la photographe officielle du président-candidat a posté sur son compte Instagram un cliché où on le voit, affalé dans un canapé, la chemise ouverte laissant apparaître un torse velu.

Tout le monde ne parle que de ça : Emmanuel Macron et son « tee-shirt de poils » dévoilé le week-end à l’occasion d’un déplacement de campagne. Fake news ou pas, s’amusent les internautes ? ELLE a mené l’enquête.

Le contexte

Pris par Soazig de la Moissonière, la photographe officielle du président candidat, en marge de son meeting à Marseille samedi 16 avril, le cliché a été posté sur Instagram presque en catimini, c’est à dire en cinquième position sur une série de six. Pas suffisant, hélas ou tant mieux, pour qu’il passe inaperçu. On y voit Emmanuel Macron en toute détente sur un canapé de cuir, ses deux téléphones posés à portée de mains, jambes écartées façon manspreading et la chemise ouverte bien bas (trois boutons trop bas, pour être très précis) sur une surprenante moquette de poils.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ©Soazig de la Moissonnière (@soazigdelamoissonniere)

Ce qu’en dit le candidat

On imagine que c’est avec une philosophie rigolarde qu’il a pris les réactions des internautes (tant qu’on parle de vous, c’est que vous existez) : « Tête d’enfant sur torse de Demis Roussos » (googlez, les jeunes), allure de « Luke Skywalker sur corps de Chewbacca » (celle-là toutes les générations l’auront), le contraste est en effet saisissant. Embarrassé, mais sans plus, lundi, le président sortant aurait expliqué qu’il a validé le post et sa...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles