Comment décrypter l'étiquette de son vêtement

©PATOU/Presse

Peut-on tout savoir sur un vêtement rien qu'en regardant son étiquette ? Éléments de réponse.

Après chaque achat, c'est la même chose : un bref regard sur l'étiquette avant le passage en machine, puis un grand coup de ciseaux une fois le vêtement enfilé. Dans l'Union européenne, seule l'étiquette de composition est obligatoire, précise la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). L'étiquette d'entretien, elle, est facultative, « mais fortement conseillée pour éviter d'engager la responsabilité du professionnel en cas d'incident lié à l'entretien du produit ». Quant au fameux « Made in », il est là aussi à l'initiative de chaque marque. « Un vêtement a traversé de nombreux pays avant d'être mis en rayon, explique Nayla Ajaltouni, déléguée générale du collectif Éthique sur l'étiquette. Il faudrait mettre l'ensemble de la chaîne de production, et surtout les conditions de travail. » Ce n'est pas parce qu'un vêtement est réalisé près de chez vous qu'il coche toutes les cases de la mode responsable.

Lire aussi >> « Je n’ai pas acheté de vêtements depuis un an et ma vie a changé »

Un Eco-score pour y voir plus clair                                                                                                                         

Sous l'impulsion de la loi Climat et résilience, publiée au « Journal officiel » le 24 août 2021, ce grand flou autour de l'étiquette pourrait bientôt changer. Parmi les mesures clés, l'article 2 préconise la création d'un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi