Déforestation : l’Union européenne a trouvé un accord pour interdire les importations liées à ce phénomène

© MICHAEL DANTAS / AFP

C’est un jour historique. À la veille du début de la COP15 Biodiversité, organisée au Canada du 7 au 19 décembre prochain, les pays membres de l’Union européenne et les pays membres ont conclu un accord qui interdit l’importation de produits au leur sein, s’ils contribuent d’une manière ou d’une autre à la déforestation. Le texte, signé après de longs mois de tractations, concerne notamment des aliments tels que le cacao, le café, le soja, mais aussi l'huile de palme, la viande bovine ; mais aussi le bois ou le caoutchouc.

Le président de la commission Environnement du Parlement européen, le Français Pascal Canfin, s’est félicité d’un tel accord : « Il s'agit d'une première dans le monde ! C'est le café du petit-déjeuner, le chocolat que nous mangeons, le charbon dans nos barbecues, le papier de nos livres. C’est radical. » L’UE est à l’origine de 16 % de la déforestation mondiale par le biais de ses importations, ce qui fait d’elle, le deuxième destructeur de forêts tropicales derrière la Chine, selon un rapport de l’organisation WWF.

Concrètement, les importations issues de terres déboisées après décembre 2020 seront désormais interdites au sein de l’UE et les entreprises devront être capables de fournir une preuve de traçabilité concernant leurs marchandises.

Des règles strictes

D’autres règles ont été signées par les États membres. Au moins 9 % des volumes importés depuis les pays où il existe un risque de déforestation devront être contrôlés. Les amendes, calculées selon...

Lire la suite sur LeJDD