Nos délicieuses recettes avec du navet

Comment réussir les navets caramélisés

Que les cuisinières en herbe se rassurent : préparer des navets caramélisés n’implique pas nécessairement de maîtriser la recette du caramel. La recette la plus simple consiste à caraméliser ses navets dans du beurre après les avoir précuits à l’eau ou à la vapeur. On saupoudre simplement ses morceaux de navet de sucre en fin de cuisson. Rapide et quasiment inratable, cette recette transforme le navet en petits cubes gourmands.

Vous avez envie de plus ? Tentez les navets au miel ! La recette consiste là aussi à faire cuire les navets à l’eau jusqu’à ce qu’ils soient tendres, durant une vingtaine de minutes environ. Il faut ensuite les égoutter avant de les lancer dans une poêle où une trentaine de grammes de beurre achève de fondre. On ajoute alors quatre cuillères à soupe généreuses du miel de son choix (liquide ou non, la chaleur le liquéfiera de toute façon). On fait sauter le tout durant une minute, et on sert avec une salade...

La recette des navets en gratin pour se réchauffer

Bien que présents tout au long de l’année sur les étals des marchés selon la période à laquelle les semis ont été effectués, les navets sont souvent considérés comme des légumes d’hiver. Ils entrent merveilleusement dans la composition de gratins réconfortants.

Il est bien sûr possible d’enrober les navets de sauce béchamel avant de saupoudrer le tout de fromage râpé de son choix et d’enfourner jusqu’à obtenir une belle croûte dorée. Une variante du gratin de navet consiste à mélanger trois cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne avec 30 cl de lait et autant de crème fraîche liquide. Mettez simplement le tout sur le feu pour que les ingrédients se lient puis alternez les couches de mélange et de navet dans votre plat à gratin !

Poêlée de navets et carottes : la bonne recette

Le secret de la recette de la poêlée de navets et carottes réside d’abord dans les proportions : il faut autant de navets que de carottes. Les légumes doivent être taillés en petits

(...) Cliquez ici pour voir la suite